Grève des enseignants : "surprenante" annonce de Cellou Dalein Diallo...

Facebook icon Twitter icon
Grève en Guinée
Cellou Dalein Diallo leader de l'UFDG, Conakry, Guinée
Cellou Dalein Diallo leader de l'UFDG, Conakry, Guinée

CONAKRY-Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l'opposition guinéenne vient de faire une annonce plutôt surprenante pour dénouer la crise qui secoue l’éducation en Guinée depuis un mois. Alors que les enseignants ont rejeté ce samedi 10 mars 2018 les propositions du gouvernement, le leader de l’UFDG vient d’annoncer  qu'il est prêt à renoncer à une partie de son budget pour satisfaire les revendications des enseignants pour permettre aux élèves de reprendre le chemin de l’école. 

« Il y a longtemps que j'ai commencé à dénoncer la corruption et les détournements des deniers publics, à travers les marchés publics. Aujourd'hui, ils vont dire que les caisses sont vides. Mais ils ne disent pas pourquoi les caisses sont vides. C'est parce que l'argent public a été détourné pour enrichir le clan de monsieur Alpha Condé. Ils sont tous devenus milliardaires, multimillionnaires en dollars. Et on dit qu'on n’a pas d'argent pour payer les enseignants (...). Mais les enseignants aussi, ils comprennent, ils savent pourquoi les caisses sont vides », a déclaré ce samedi 10 mars 2018 l’opposant guinéen.

Les syndicast de l’éducation ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. Aboubacar Soumah et son groupe ont rejeté en bloc la proposition de sortie de crise du Gouvernement. Cellou Dalein Diallo dit être prêt à renoncer à une partie de son budget (5 milliards par ans) de chef de file de l’opposition pour vue qu’on permette aux enfants de reprendre le chemin de l’école. L’ancien Premier ministre qui s’exprimait devant ses partisans a invité le Chef de l’Etat, le Premier ministre, le Président de l’Assemblée nationale à faire autant.

Urgent/Guinée : les syndicats rejettent la proposition du Gouvernement… (La grève continue)

« Même si on utilisait le budget de souveraineté du Président de la République, du premier ministre, du président de l'Assemblée Nationale (...), en tout cas moi en tant que chef de file de l'opposition, je suis prêt à renoncer une partie de mon budget pour satisfaire leurs revendications, pour que les enfants aillent à l'école. Si monsieur Alpha Condé fait la même chose, Kory Kondiano fait la même chose, Mamady Youla fait la même chose, on arrête les détournements, les marchés de gré à gré, on aura des ressources nécessaires pour régler la crise pour que nos enfants retrouvent le chemin de l'école », a déclaré le leader de l’UFDG.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Samedi 10 mars 2018 à 17:37

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS