Alpha Condé-Lansana Sako, ou l’histoire d’une amitié oubliée…

Facebook icon Twitter icon
Libre Opinion
Lansana Sako, Alpha Condé et Hamidé Sako
Lansana Sako, Alpha Condé et Hamidé Sako

Personne ne pouvait imaginer un tel retournement de veste de la part d’Alpha Condé. Il est vrai que le pouvoir et l’argent peuvent faire perdre à certains la mémoire. Entre le locataire du Palais Sékoutoureya et la famille de feu Lansana Sako, ce n’est plus le parfait amour.

Alpha Condé et Lansana Sako s’étaient pourtant promis une amitié à vie. Cependant, depuis quelques temps, la famille de l’ancien Ambassadeur de la Guinée en Allemagne et dans beaucoup d’autres pays de l’Est, souffre le martyr. Mme Hamidé Sako, la femme de Lansana Sako est brimée dans ses droits par une entreprise chinoise, TBEA. En lieu et place d’une quelconque réparation, Alpha Condé a choisi de tourner le dos à la famille de celui qui lui a apporté son soutien à un moment crucial de son combat politique.

En effet, Lansana Sako fait partie de ceux qui ont de plus apporté leur soutien à Alpha Condé lorsqu’il dirigeait le parti « RPG ». Avec son carnet d’adresse bien garni, l’ancien ambassadeur de la Guinée au pays d’Angela Merkel a permis au leader du Rassemblement du Peuple de Guinée d’ouvrir de nombreuses portes, aussi bien en Europe, que dans le reste du monde. Jusqu’à sa mort, Lansana Sako a tenu parole. Mesurant à sa juste valeur le sens d’une amitié, le diplomate qui était très connu par les « grands » de ce monde, n’a jamais voulu trahir.

Après sa mort, la famille Sako a suivi le chemin tracé par Lansana. Ça n’a jamais été un simple engagement politique en faveur du RPG, mais plutôt le sens d’un respect absolu à la parole donnée. Ce qui d’ailleurs justifie le rapprochement entre Hamidé Sako et l’actuelle Première Dame, Mme Djènè Kaba Condé. Au lendemain de l’élection de son mari à la tête de la magistrature suprême guinéenne, Mme Condé avait un besoin pressant : Celui d’une personne qui pourrait à mieux se tenir dans sa nouvelle fonction de Première Dame. C’est justement à cette époque que Mme Hamidé Sako qui est très connue dans le milieu politique, et dans le monde des affaires, décida d’apporter son coup de main à la nouvelle Première Dame de Guinée.

Aujourd’hui, pour avoir réclamé un droit, celle qui avait refusé tout soutien aux militaire du Conseil National pour la Démocratie et le Développement malgré la proximité de sa fille Mariam Sako avec ces hommes en uniforme, est jetée en pâture. Hamidé Sako puisqu’il s’agit d’elle, avait refusé tout soutien aux putschistes du CNDD malgré ses liens avec le Général Sékouba Konaté à travers sa fille Mariam Sako.

Alpha Condé a t-il regardé un peu dans le rétroviseur pour se rappeler de ce qu’on représenté Lansana Sako et sa famille dans sa vie politique ? Le locataire du Palais Sékoutoureya se souviendra t-il de cette citation de voltaire : « Toutes les grandeurs de ce monde ne valent pas un bon ami » ? Attendons de voir…

A suivre…

 

Bangaly Sylla

Créé le Samedi 10 mars 2018 à 21:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon