Guinée : vers la fin de la grève ?

Facebook icon Twitter icon
Grève en Guinée
Tibou Kamara et Cheick Talibi Sylla, respectivement Ministre Conseiller Personnel du Chef de l'Etat et ministre de l'Energie
Tibou Kamara et Cheick Talibi Sylla, respectivement Ministre Conseiller Personnel du Chef de l'Etat et ministre de l'Energie

CONAKRY-Se dirige-t-on vers une  sortie de crise face à la grève qui paralyse l’école guinéenne depuis un mois ? Tout porte à le croire, même si désormais la balle est dans le camp des grévistes. Ce vendredi 9 mars 2018, le Gouvernement a fait des propositions « concrètes » aux représentants du Syndicat Libre des Enseignants Chercheurs de Guinée, après une large consultation avec les départements sectoriels.

Tibou Kamara, ministre Conseiller personnel du Chef de l’Etat qui dirige les discussions entre les deux parties, a expliqué que Gouvernement a fourni de grands efforts pour faire de nouvelles propositions aux grévistes.

« Aujourd'hui le Gouvernement, en tenant compte du désir pressant du peuple de Guinée de voir les enfants reprendre le chemin de l'école, a fait un effort supplémentaire en proposant de payer à la fin du mois de mai, après le passage de nos partenaires (FMI, Banque Mondiale) les 10% qui étaient initialement prévus pour le mois d'octobre. Donc le Gouvernement propose de payer les 10 autres pourcent à la fin du mois. Et en fonction bien sûr des possibilités financières, puisque qu'il y a aussi un besoin que les activités économiques reprennent pour permettre à l'Etat de mobiliser des recettes qui vont aider à faire face aux revendications légitimes des travailleurs », a expliqué le ministre d’Etat.

A lire aussi /Guinée : Alpha Condé ‘’déçoit’’ Aboubacar Soumah et son groupe...

Oumar Tounkara, le secrétaire général adjoint du SLECG a pour sa part indiqué qu’ils vont rendre compte à la base lors d’une assemblée générale prévue ce samedi. Selon lui, c’est la base qui pourrait décider de la suspension de la grève ou non.  

« Nous qui sommes là, nous n'avons pas qualité de lever ou de suspendre la grève. Nous avons écouté les déclarations que le Gouvernement a faites et nous allons convoquer l'Assemblée Générale et faire un compte rendu détaillé de tout ce que les membres du Gouvernement ont dit à propos des 40% réclamés et non négligeables, ainsi que des 8 millions de salaire de base. Nous allons écouter la base. La réaction de la base sera transmise à l'autorité à temps opportun et dans un délai très court », a indiqué le syndicaliste.

Affaire à suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Vendredi 09 mars 2018 à 14:29

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS