Contentieux électoraux en Guinée : "Il ne reste que la rue…", tranche Lansana Kouyaté

Facebook icon Twitter icon
Opposition
Lansana Kouyaté, leader du PEDN (Guinée)
Lansana Kouyaté, leader du PEDN (Guinée)

PARIS-Face au « refus » de la Commission électorale nationale indépendante de revoir les résultats des élections communales, l’opposant guinéen Lansana Kouyaté estime qu’il n’y a plus une autre alternative sinon que de faire recours à la rue.

« Il ne reste que la rue. Ils ont dit qu’ils ne sont pas prêts à revoir les résultats... », a déclaré Lansana Kouyaté sur TV5, indiquant que ceux qui ont signé l’accord du 12 octobre portent aussi une responsabilité dans la situation actuelle.

L’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo avait pourtant fondé un espoir sur l’invite de la CENI visant réexaminer les Procès-verbaux. Furieux d’avoir été dribbler à la dernière minute, les opposants ont annoncé la reprise des manifestations de rue pour exiger la publication des vrais résultats des élections communales.

A la crise sociale qui paralysait déjà le pays est venue se greffer une crise politique dont l’issue demeure incertaine. Le leader du PEDN invite le Président Alpha Condé à réaliser que tout ce qu’il a servi depuis son arrivée au pouvoir n’a fait créer les tensions dans le pays.

« Je souhaite que le Président de la République, après huit ans réalise que tout ce qu’il a servi à ce peuple n’a fait que créer les tensions. On est allé comme un serpent de mer pour aboutir à la situation actuelle (...) il y a tellement de problèmes qu’on ne sait même pas s’il a tenu un micron des engagements qu’il a pris en 2010 », martèle Lansana Kouyaté.

L’ancien premier ministre qui reste dans l’opposition a pris ses distances avec Cellou Dalein Diallo. Candidat malheureux aux présidentielles 2010 et 2015,  il a refusé de siéger à l’Assemblée Nationale en 2013 après les élections législatives contestées.

A suivre…

 

Africaguinee.com

Créé le Vendredi 09 mars 2018 à 19:13

Facebook icon
Twitter icon
Google icon