Halimatou Dalein Diallo : "Nous irons à Sekhoutoureyah dire à Alpha Condé…"

Facebook icon Twitter icon
Marche des femmes à Conakry
Halimatou Dalein Diallo lors d'une marche des femmes à Conakry
Halimatou Dalein Diallo lors d'une marche des femmes à Conakry

CONAKRY- L’épouse du Chef de file de l’opposition guinéenne est très en colère ! Ce mercredi 07 mars 2018, à l’occasion de la marche organisée par les femmes de l’opposition pour dénoncer l’impunité dans le pays, Hadja Halimatou Dalein Diallo a averti que les manifestations continueront tant que le la lumière n’est pas faite sur le meurtre de 90 jeunes tués par balles à Conakry depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir, a appris africaguinee.com

Des milliers de femmes vêtues de blanc avec un foulard rouge sur la tête ont marché ce mercredi sur la route le Prince du carrefour Concasseur au rond-point  Bambeto où elles ont animé un meeting. Dans un discours au vitriol, l’épouse du Chef de file de l’opposition a crié son ras-le-bol face à l’assassinat des jeunes. Elle révèle que son mari Cellou Dalein Diallo ne mange pas à chaque fois qu’il enterre une victime.

« Trop c’est trop. Ils ont fini de tuer nos enfants. Nos martyrs qui sont couchés là au cimetière de Bambeton,  promettons-leur qu’on va continuer le combat jusqu’à ce qu’il y ait une Guinée juste  unie et prospère. Femmes de Guinée, il est temps levons-nous. La prochaine victime nous allons nous rendre à Sekhoutoureyah pour dire à Alpha Condé plus jamais ça. Nous sommes des mamans, s’ils n’ont pas de pitié. On a pitié de nos mamans qui ont perdu leurs enfants. L’élève de 16 ans qu’on a tué, un garçon unique. Où  on  va ? On est fatigué. Trop c’est trop ! Chaque fois on dit enquête on ne voit rien », s’est insurgé Mme Dalein devant une foule de femmes.

 « A partir d’aujourd’hui tous les jours nous allons marcher. Il faut qu’on prenne les rues pour dire non », a lancé Hadja Halimatou Diallo, devant une foule de femmes qui scandaient « Alpha est fatigué, qu’il quitte maintenant ».

La députée Mariama Tata Diallo dans un ton caustique, a donné un ultimatum au Président Alpha Condé.  « Le Président de la République de Guinée nous voulons la justice pour nos enfants. On en a assez !  Nous lui donnons deux semaines si le président Alpha Condé refuse de nous montrer qui a tué nos enfants nous allons le chasser de ce pouvoir. Alpha n’a qu’à quitter, nous sommes fatiguées », a martelé Honorable Mariama Tata Bah.

 

Bah Aïssatou

Pour africaguinee.com

Tél : (+224) 65531 11 14

Créé le Jeudi 08 mars 2018 à 10:40

Facebook icon
Twitter icon
Google icon