Guinée : ça va "chauffer" encore dans les jours à venir…(les raisons)

Facebook icon Twitter icon
Elections communales 2018
Des leaders de l'opposition à Conakry
Des leaders de l'opposition à Conakry

CONAKRY- L’horizon s’assombrit davantage en Guinée ! Alors que le gouvernement peine à contenir la grogne sociale, l’opposition qui a avait observé une trêve vient d’annoncer de nouvelles manifestations à partir du lundi 12 mars 2018.

Cette série de protestations contre les résultats définitifs des élections communales proclamés par la CENI débutera par une journée ville-morte le lundi prochain qui sera suivie par des manifestations sur toute l’étendue du territoire.

L'annonce a été faite ce mercredi 8 mars 2018 au QG de UFDG à la minière après une plénière de l’opposition. 

 ‘’Nous avions tous apprécié la démarche de gouvernement et de la CENI, qui avaient compris et qui avaient décidé conformément à notre objectif de la paix, de réexaminer les procès-verbaux et avaient demandé à tous les partis politiques et les listes indépendantes, ceux qui avaient des preuves probantes et des pièces à convictions de déposer à la CENI pour réexaminer. Nous avons été malheureusement surpris d'apprendre avec la CENI qu'ils sont incapables de faire l'examen parce qu'il y a un problème de droit et même matériellement, qu'ils n'ont pas tous les procès-verbaux. C'est pourquoi nous avons dit qu’à partir de cette déclaration de la CENI que nous considérons comme une démission (…) nous reprenons nos séries des manifestations. C'est pourquoi, à partir du lundi prochain, nous demandons aux populations de Conakry d'observer une ville-morte. A partir du mercredi prochain, nous allons enclencher une série des manifestations qui concernera Conakry et toute l'étendue du territoire nationale », a annoncé Alhousseine Makanéra Kaké, porte-parole de circonstance de l’opposition.

A suivre…

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 

 

Créé le Jeudi 08 mars 2018 à 18:41

Facebook icon
Twitter icon
Google icon