Promotion du contenu local : un Forum entre acheteurs et fournisseurs organisé à Conakry !

Facebook icon Twitter icon
Economie

CONAKRY-Dans la dynamique de l’opérationnalisation de la politique de promotion du contenu local au niveau national et dans le secteur minier, l’Agence de Promotion des Investissements Privés (APIP), avec l’appui financier de l’International Finance Corporation (IFC) du groupe de la Banque mondial, a organisé à Conakry un Forum entre Acheteurs et Fournisseurs ce mercredi 07 mars 2018.

Selon le Ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, ce Forum permettra aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) d’avoir des discussions approfondies avec les entreprises pouvant leur fournir des opportunités d’affaires afin de comprendre les exigences et les dispositions que ces PME doivent prendre pour pouvoir se mettre à niveau dans le but d’être compétitives et d’accéder aux marchés, notamment dans le secteur minier.

‘’Comme vous le savez, il y a des opportunités, nous travaillons avec les entreprises minières pour pouvoir assurer la promotion du contenu local, mais nous devons aussi travailler avec les PME locales pour pouvoir relever leur niveau de capacité pour qu’elles puissent être compétitives. Cette année, nous avons différents projets avec le ministre des PME, avec l’APIP et les partenaires comme la SFI et les sociétés minières pour renforcer les capacités des PME. Donc cette activité s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation de la politique de promotion pour que cette politique se transforme en opportunité concrète par les PME locales’’, a indiqué le ministre des Mines Abdoulaye Magassouba.

Au cours de ce Forum, Boubacar Barry, Ministre guinéen de l’industrie et des PME a rappelé l’objectif visé au sortir de ce forum. Pour le Ministre Barry, il s’agit, avec les partenaires de la Banque Mondiale et du ministère des Mines, de créer les conditions optimales pour les entreprises guinéennes.

‘’ Nous voulons que ces entreprises puissent répondre aux critères et aux exigences liées à l’accès des marchés dans le secteur minier. Le contenu local touche tous les secteurs de l’économie guinéenne. Aujourd’hui le secteur minier est l’un des secteurs les plus structurés de l’économie ; Et donc il devient pour nous un secteur test pour voir comment nous pouvons faire de manière à ce que les entreprises guinéennes puissent être à niveau, et répondre aux besoins de ces entreprises. L’objectif du Gouvernement est de faire de la Guinée un pays émergent. Pour cela, il faut créer de la richesse et de l’emploi. Pour créer de la richesse et de l’emploi au niveau national, il faut un tissu industriel important, qui ont des capacités techniques humaines et indispensables au développement de notre économie’’, a expliqué le ministre de l’Industrie.

Pour Olivier Bouyoya, représentant de la Société Financière Internationale entité du groupe de la Banque Mondiale en charge de la promotion du secteur privé, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la promotion du contenu local dans le secteur minier. Aux dires de cet expert de la Banque Mondiale, l’objectif est de s’assurer qu’il y ait des retombées des investissements massifs qui sont en train d’être réalisés dans différents secteurs de l’économie guinéenne. Que ça soit dans le secteur minier ou dans celui des infrastructures.

‘’ Il s’agit de s’assurer que les PME et PMI guinéennes puissent avoir accès aux opportunités créées par ces investissements en termes de création d’emplois et d’accès au marché. Cela va permettre en fin un partage équitable de l’exploitation des ressources abondantes de la Guinée’’, a soutenu Olivier Bouyoya, représentant de la Société Financière Internationale.

Dans son speech de circonstance, Gabriel Curtis, le Directeur Général de l’Agence de promotion des Investissements privés a rappelé que ce forum est une passerelle de communications entre acheteurs et fournisseurs.

‘’Nos défis dans ce forum sont tout d’abord de reconnaitre quels sont les besoins des acheteurs afin que les fournisseurs aussi se mettent au diapason, pour qu’ils puissent se préparer à saisir ces opportunités qu’offrent ces nouveaux marchés qui vont s’ouvrir. Nous avons plusieurs attentes qui consistent à être dans le concret et de nous assurer qu’il y ait suffisamment d’échanges entre les acheteurs et les fournisseurs’’ a souhaité le directeur général de l’APIP.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224)  655 31 11 13 

Créé le Mercredi 07 mars 2018 à 17:29

Facebook icon
Twitter icon
Google icon