Guinée : la Cour Constitutionnelle renouvelle le tiers de ses membres…

Facebook icon Twitter icon
Cour Constitutionnelle
Kèlèfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle guinéenne dans son bureau à Conakry
Kèlèfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle guinéenne dans son bureau à Conakry

CONAKRY- Comme nous l’annoncions dans nos précédents articles, le tirage au sort pour le remplacement d’un tiers des membres de la cour constitutionnelle a effectivement eu lieu ce lundi 5 Mars 2018 dans le bureau du Président de ladite Institution. La séance a été présidée par Kéléfa Sall, en présence de certains présidents des institutions républicaines.

Monsieur Ahmed Tidiane Kaba, Maitre Houssein Mounir Cherif, et Monsieur Alia Diaby  ont été tirés au sort et doivent donc sauter pour être remplacés.  Pour Mamady Kaba le Président de l’Institution nationale indépendante des droits de l’homme (INIDH), le tirage a été transparent. Il a promis de remplacer les deux membres issus de son institution.

« La procédure a été transparente, comme vous l’avez-vous-mêmes suivi,  les boules ont été distribuées nous avons-nous-mêmes mis les noms dedans que nous avons placés dans l’urne transparente. Ils ont remué très bien, il a été demandé à Mme Makalé Traoré de tirer la première boule dans laquelle il y avait le nom de Monsieur Ahmed Tidiane Kaba que moi-même j’avais désigné au sein de l’institution, le second nom a été tiré par le président de la CENI, Mr Salifou kebé , et le nom tiré était Maitre Houssein Mounir Cherif , la troisième boule a été tirée par moi-même qui contenait le nom de Monsieur Alia Diaby  que j’avais encore désigné pour la cour constitutionnelle » a déclaré Mamady Kaba , le président l’INIDH

Il assure que la loi sera respectée et les deux représentants venus de son institution seront remplacés selon la prévision de la loi en vigueur.

« Nous n’avons pas le choix, nous sommes tous soumis à l’autorité de la loi, nous devons respecter la loi, nous allons faire tout ce qui est humainement possible  pour que la loi soit respectée, nous allons désigner à notre nouveau deux représentants  au compte de l’institution nationale indépendante des droits de l’homme  à la place des personnes qui doivent être remplacés », s’est-il engagé.

Dans la matinée du lundi, certains conseillers de la Cour ont marqué leur opposition par  rapport à la tenue du renouvellement du tiers. Pour eux c’était une décision unilatérale. Ces derniers se sont réunis dans la soirée du même jour, pour disent-ils destituer le Président de la Cour Constitutionnelle, Kéléfa Sall.

Affaire à suivre…

 

Alpha Ousmane Bah

Pour Africaguinée.com

Tél. : (00224) 664 93 45 45

Créé le Mardi 06 mars 2018 à 11:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon