Guinée : pourquoi la Cour Constitutionnelle renouvelle le tiers de ses membres ?

Facebook icon Twitter icon
Institution Républicaine
Kèlèfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle guinéenne
Kèlèfa Sall, Président de la Cour Constitutionnelle guinéenne

CONAKRY- La Cour Constitutionnelle procédera ce lundi 5 mars 2018 au renouvellement du tiers de ses membres. L’institution dirigée par Kèlèfa Sall fait ainsi application des dispositions des articles 101 de la Constitution et 8 de la loi organique L/2011/0006/CNT du 10 mars 2011.

Ce qui pourrait passer aux yeux de certains comme étant un fait anodin, a pourtant une grande signification. Cette décision de Kèlèfa Sall témoigne l’attachement de ce magistrat au respect de la loi. L’institution qui est la gardienne de la Constitution donne ainsi le bon exemple. La Cour Constitutionnelle, même si beaucoup ne ne savent pas, montre ainsi le chemin.

« Le renouvellement se fera par tirage au sort. C’est le plus jeune parmi eux qui viendra tirer trois noms. Ces personnes qui seront tirées au sort vont être remplacées par les institutions qui les avaient désignées », a confié le juriste Mohamed Camara qui a été joint au téléphone par un journaliste de notre rédaction.

Ce tirage au sort concerne tous les membres de la Cour Constitutionnelle sauf le Président et son Vice-Président.

Selon le juriste Mohamed Camara, cette mesure vise à assurer une continuité du service au sein de l’institution.

« C’est une façon de conserver la mémoire de l’institution. Un conseiller qui arrive nouvellement, ne maitrise pas forcément le fonctionnement de la Cour. Mais puisqu’il aura à ses côtés d’autres collègues qui ont déjà fait plusieurs années là-bas, il va très vite apprendre. Ainsi, il va toujours y avoir une continuité du service », a précisé M. Camara.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com 

Créé le Lundi 05 mars 2018 à 8:20

Facebook icon
Twitter icon
Google icon