Guinée : encore une "mauvaise nouvelle" pour Alpha Condé…

Facebook icon Twitter icon
Grève en Guinée

CONAKRY-Alors qu’il peine à contenter les meneurs de la grève qui paralyse l’enseignement préuniversitaire depuis trois semaines, Alpha Condé fait face à une autre fronde. Les enseignants du supérieur viennent eux aussi de rejoindre le mouvement de grève, a appris Africaguinee.com.  

Après l’enseignement secondaire, celui du supérieur va certainement connaître une paralyse à partir de ce lundi 05 mars. Les enseignants des institutions d’enseignement supérieur publiques viennent de rentrer en grève. Ils rejoignent ainsi le mouvement lancé par Aboubacar Soumah.

 « Le SLECG renferme toutes les institutions d’enseignement (secondaire, technique, supérieur). On était surpris que l’enseignement supérieur ne soit pas avec nous. Parce que ce que nous réclamons concerne tous les enseignants (…) Qu’ils prennent conscience pour rejoindre le mouvement, c’est bien », a confié le secrétaire du SLECG.

Après une rencontre entre le Président Alpha Condé et les responsables du syndicat en grève, des négociations ont été ouvertes. Cette rencontre avait suscité beaucoup d’espoir quant à une sortie de crise. Mais ces négociations sont bloquées depuis 4 jours.

« Nous avons fait nos propositions, on attend la réponse du Gouvernement. Le paiement des 30% du salaire indiciaire 1030 sont non-négociables. C’est sur les huit millions comme salaire de base qu’on pourrait négocier », a indiqué Aboubacar Soumah qui s’est confié à un journaliste d’Africaguinee.com.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Dimanche 04 mars 2018 à 22:25

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS