Dr Faya répond à Chéick Sako : « un magistrat qui dénie la justice est un criminel… »

Facebook icon Twitter icon
Politique
Dr Faya Millimono, leader du parti "Bloc Libéral" (Guinée)
Dr Faya Millimono, leader du parti "Bloc Libéral" (Guinée)

CONAKRY-Le ton monte entre le ministre guinéen de la Justice, Cheick Sako et l’opposant Dr Faya Milimouno ! Alors que le grade des sceaux invite le leader du Bloc Libéral à s’apprêter pour répondre devant la justice pour s’être attaqué aux magistrats, l’opposant prévient qu’« On ne pas tolérer que des criminels soient considérés comme des magistrats ».

Ce vendredi 2 mars 2018 en conférence de presse le ministre Sako a fait une réplique sévère à l’encontre des hommes politiques qui se sont attaqués aux magistrats qui ont géré les contentieux électoraux au lendemain du scrutin communal.

« Il y a eu des attaques très dures contre la magistrature et contre la justice. Je m’inscris en faux contre les attaques de certains hommes politiques (…) on ne peut jeter les magistrats en pâture dans ce pays », a lancé hier le ministre d’Etat Cheick Sako, invitant Dr Faya Milimono à s’apprête à aller s’expliquer devant les tribunaux sur les propos qu’il a tenu contre la justice et contre les magistrats.

Nous ne pouvons pas tolérer que des criminels soient considérés comme des magistrats

Ce dernier que nous avons interrogé ce samedi 03 mars 2018 a déclaré être prêt à répondre devant n’importe quel tribunal, mais promet que Cheick Sako sera son premier témoin à la barre.

« Nous avons toujours été très respectueux de la justice, mais nous ne pouvons pas tolérer que des criminels soient considérés comme des magistrats. Lorsqu’un magistrat de la République, payé par le contribuable, portant une robe respectable dénie la justice c’est un criminel. Parce que quand un magistrat dénie la justice à un justiciable, c’est comme si il l’invitait à aller prendre une arme pour aller se battre. Nous ne pouvons pas tolérer d’avoir ces gendres d’ordures comme magistrats dans notre payas. Et je suis prêt à répondre devant n’importe quel tribunal. Et monsieur le ministre de la justice sera mon premier témoin à la barre », a martelé Dr Faya Milimono, leader du Bloc Libéral.

Affaire à suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Samedi 03 mars 2018 à 19:56

Facebook icon
Twitter icon
Google icon