Grave sinistre à Ley Miro(Pita) : des dizaines de familles dorment à la belle étoile…

Facebook icon Twitter icon
Echos de nos régions

PITA -La sous-préfecture de Ley Miro située à 100 kilomètres de Pita-centre est fortement touchée par une vague de feu mystérieux qui a ravagé près de cent cases. Plusieurs dizaines de familles exposées aux intempéries dorment à la belle étoile, a appris Africaguinee.com.

Au moins 97 cases et leur contenu sont partis en fumée. Les habitants passent la nuit dehors faute de logement. Ces feux d’origine inconnue se sont déclarés dans plusieurs districts de Ley Miro depuis le 2 janvier 2018. Les sinistrés sollicitent l’assistance des bonnes volontés.

Un ressortissant de la zone touchée basé à Conakry que nous avons interrogé explique qu’à chaque année à la même période des feux mystérieux font des ravages laissant derrière des populations complètement dénuées.

Ismaila Diallo le sous-préfet de Ley Miro indique qu’il est confronté à une situation très difficile. Selon lui, les populations sinistrées sont sans vivres et sans vêtements.

« C’est triste ! Nous vivons un moment triste moi et mes populations à cause d’un feu dont nous ignorons les origines qui ravagent les cases des pauvres populations de Ley Miro. 97 cases dans 4 districts différents sont calcinées avec leurs contenus. C’est Kouyè, Faro, Bhoulel Gnaky et Faro Ley qui sont les localités les plus touchées. Pour le moment, les gens viennent faire le constat et repartir. Amis et ressortissants de Faro ont envoyé beaucoup de millions pour assister les sinistrés. Nous tendons également la main à l’Etat et à toutes les bonnes volontés de nous venir au secours », a plaidé le sous-préfet que nous avons interrogé.

A Ley Miro l’émotion mêlée d’inquiétude est perceptible. Les populations sinistrées passent la nuit  sous les arbres exposées au froid et à toute sorte de danger.

« Nous ne savons plus quoi faire toutes nos habitations ont brulé. Les quelques cases qui restaient, nous les avons décoiffé pour mettre fin à la propagation du feu. Les pailles ont pris feu  là où nous les avons déposé. Nous dormons sous les arbres avec certaines affaires que nous avons pu sauver. Mais nous avons encore peur ici parce qu’un serpent ou un autre animal pourrait venir nous faire du mal. Nous prions Dieu et tous ceux qui peuvent, de nous apporter un soutien. Il n’y a que des personnes âgées, des enfants et des femmes ici nous ne pouvons rien pour nous-mêmes. Les ressortissants se battent, mais nous ne pourrons pas tout faire. Nous n’avons pas de nourriture, pas de vêtements » a expliqué sous l’émotion Mody Bobo.

En attendant la venue des aides, les sinistrés dormiront dehors le ventre creux à la merci des nuits froides. Ces derniers temps certains quartiers périurbains de Labé ont enregistré des feux mystérieux. Une dizaine de bâtiments en dur sont partis en fumée.

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 664 93 45 45

Créé le Jeudi 01 mars 2018 à 13:37

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS