Guinée : l’ARPT présente l’audit sur la qualité de service des opérateurs de téléphonie…

Facebook icon Twitter icon
Postes et télécommunication

CONAKRY- L’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunication (ARPT) a publié ce vendredi 23 février 2018 les résultats de l’audit 2017 sur la qualité des services des opérateurs de téléphonie mobile et des fournisseurs d’accès internet en Guinée. La cérémonie de présentation a eu lieu dans un réceptif hôtelier de la place en présence du Directeur Général de l’ARPT Antigou Chérif.

Ces audits ont concerné les quatre opérateurs de téléphonie mobile ayant des licences d’exploitation en Guinée (Cellcom, Intercell, MTN Guinée et Orange) ainsi que les quatre fournisseurs d’accès internet à savoir VDC Télécom, ETI, Mouna Group Technologie et Sky Vision. Dans le secteur de la téléphonie mobile, il ressort que Cellcom et MTN ont enregistré une petite amélioration en matière de la couverture radio 2G dans les villes tandis qu’Orange a eu une amélioration notable sur les réseaux 3 G.

Avant la présentation des résultats, le DG de l’ARPT a d’abord donné quelques chiffres sur le marché de la téléphonie en 2017.  Au cours de ladite année, il y a une augmentation des investissements à hauteur de 11% par rapport à 2016, a-t-il dit. Ce qui s’est traduit par un taux d’investissement de six mille milliards dans le secteur. « Cela a permis d’augmenter le nombre d’abonnés (...) Nous pouvons dire aujourd’hui que nous sommes à 98% de taux de pénétration et à près de 11 millions d’abonnés. Au niveau de l’internet aussi, nous avons eu une progression. Nous sommes aujourd’hui à 27% de taux de pénétration », a expliqué M. Chérif.

Quatre mille cent milliards de revenus…

Cette pénétration a permis à ces opérateurs d’avoir une augmentation de leur revenu global de 16% par rapport à 2016, soit quatre mille cents milliards. « A l’ARPT, nous avons l’obligation de conduire au moins un audit par an. C’est pour voir la qualité de service de bout en bout. Avant de commencer l’audit, nous avons convié les opérateurs à une réunion pour s’accorder sur les différents indicateurs que nous allons utiliser. Chacun a signé le Procès-verbal avant de commencer l’audit des réseaux qui s’est déroulé d’octobre en janvier », a précisé Atigou Chérif.

Avant de présenter les résultats de l’audit, l’expert Patrice Miconi, a expliqué que la qualité de service est définie par quatre critères à savoir la disponibilité, l’accessibilité, la fiabilité, la perception. L’audit révèle que l’opérateur Intercell n’a été premier nulle part tandis que Cellcom a été noté dans quatre villes pour la couverture radio du réseau 2G. MTN qui est en amélioration par rapport à 2016 a une meilleure couverture radio du réseau 2G dans 20 villes.

L’opérateur Orange a possède d’une meilleure couverture radio 2G dans 15 villes c’est-à-dire 5 villes de moins qu’en 2016. À Conakry, la capitale il a la meilleure couverture radio 2G. Mais la meilleure couverture radio 2G dans les axes routiers, l’opérateur Orange est le meilleur. C’était également le cas en 2016. Les autres opérateurs n’ont pas évolué à ce niveau.

Par rapport à la qualité de la couverture radio 3G dans les villes, là aussi Orange a le meilleur réseau dans 36 villes sur 39 dont Conakry. Cellcom et MTN ont plutôt régressé en ce qui la qualité de la couverture 3G. Sur les axes routiers aussi, c’est Orange qui présente le meilleur réseau 3G, à travers le pays. C’était déjà le cas en 2016.

Pour la qualité du service voix, MTN et Orange arrivent ex-aequo à Conakry. Dans le reste du pays et dans les axes routiers, comme en 2016 c’est le réseau Orange qui présente le meilleur service voix. En ce qui concerne le service DATA, MTN a rejoint Orange au classement pour la zone de Conakry. Par contre, dans le reste du pays, c’est orange qui a le meilleur service DATA.

Le directeur général de l’ARPT a précisé que cet audit va permettre à son institution de  savoir si les opérateurs ont respecté ou non leur cahier de charge. « Il nous permettra de prendre des décisions et de les suivre. Ces résultats seront renvoyés au niveau des opérateurs avec des recommandations, nous leur donnerons une période pour qu’ils puissent corriger les manquements constatés. Si ce n’est pas fait pendant cette période, d’autres décisions seront prises suivant la loi », a prévenu Antigou Chérif.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Samedi 24 Février 2018 à 10:26

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS