Etats-Unis: Un Etat envisage de verbaliser les citoyens dont le pantalon laisse voir le caleçon

Facebook icon Twitter icon
projet de loi

Un projet de loi en  Caroline du Sud aux Etats-Unis envisage de verbaliser toute personne portant le pantalon à la mode « saggy », c’est-à-dire en dessous de la taille, révélant de la peau ou le sous-vêtement, rapporte la chaîne ABC.

Les personnes en infraction devront payer une amende de 25 dollars la première fois, 50 dollars la deuxième et 75 dollars la troisième fois. Des travaux d’intérêt général peuvent également être imposés. La loi est précise : le pantalon ne doit pas être porté plus de 7 cm en dessous des hanches dans un lieu public.

Un problème touchant tout le monde

Wendell Gilliard qui a participé à l’élaboration du projet de loi (House 4957), a déclaré que le phénomène du pantalon descendu baisse au fur et à mesure que les années passent. Il a ajouté qu’il a vu des personnes de toutes « confessions et races » porter le pantalon en dessous de la ceinture. Le politicien estime que cette mode est un problème qui touche toutes les communautés confondues.

Tout droit sorti de la prison

Le « sagging » trouve son origine dans les prisons américaines où les détenus ne sont pas autorisés à porter de ceinture pour éviter les risques de suicides ou que l’accessoire soit employé comme arme. Les prisonniers sont donc les premiers à avoir porté le pantalon aussi bas, d’autant plus que la majeure partie d’entre eux ne portait que des pantalons extrêmement larges appelés « baggy » (« sac » en français). Le pantalon descendu est devenu célèbre au début des années 1990 avec le hip-hop.

AFP

Créé le Vendredi 23 Février 2018 à 10:12

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS