Santé : la Guinée doit-elle s’inquiéter de la Fièvre Lassa ?

Facebook icon Twitter icon
Santé

CONAKRY-Après Ebola, la Guinée doit-elle s’inquiéter à nouveau de l’apparition d’une maladie à fièvre hémorragique ? Alors que la psychose commençait à gagner les populations après l’annonce de la mort d’une guinéenne au Libéria testée positive à la fièvre Lassa, les autorités sanitaires guinéennes viennent de rassurer.

En début janvier, une femme guinéenne atteinte de la fièvre hémorragique Lassa a quitté Guecké dans le sud pays pour rejoindre le Libérai voisin.  Selon un haut responsable de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, elle a succombé à cette maladie fortement contagieuse au Liberia. A-t-elle contaminé d’autres personnes avant de se rendre au Libéria ? Non, assure l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire.

« Depuis le 09 janvier dernier nous avons publié sur notre site un cas de fièvre Lassa au Liberia. Une Guinéenne a quitté  Guecké  pour aller à l’hôpital Ganta à la frontière libérienne. Malade elle a été testée positive à la fièvre Lassa.  Dès lors qu’elle est décédée au Liberia on nous envoyés des résultats on n’a pris des dispositions pour voir si elle n’avait contaminé personne », a expliqué le Chef de département Surveillance Intégré et Riposte à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Docteur Facinet Yattara.

Selon nos informations, au total 27 personnes entrées en contact avec la défunte ont été prélevées et testées négatives. Dr Yattara a rassuré que des dispositions sont déjà prises au niveau de tous les contacts. Il précise que depuis 1 mois aucun citoyen n’a encore développe cette maladie contagieuse.

 « On a diligenté une mission qui a fait une investigation approfondie et tous les contacts ont été ciblés. Tous ont été mis sous surveillance pendant 21 jours et ils sont tous sortis du suivi depuis le 31 janvier. Ils ont été finalement testés négatifs », a souligné ce responsable sanitaire.

A noter que la fièvre Lassa est une fièvre hémorragique virale aigue qui sévit en Afrique Occidentale. Récemment le Benin a enregistré une trentaine de  morts.

BAH Aissatou

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

Créé le Lundi 12 Février 2018 à 17:36

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS