Urgent/Communales 2018 en Guinée : les résultats attendus ce vendredi !

Facebook icon Twitter icon
Elections communales 2018

CONAKRY-Les résultats partiels définitifs des élections communales sont attendus ce vendredi 09 février 2018. L’annonce a été faite ce jeudi 8 février 2018 par le Président de la CENI, maitre Amadou Saliofou Kébé, au cours d’un point de presse.

Il a indiqué qu’à ce jour, la CENI a reçu 170 procès-verbaux sur 342. Parmi les PV parvenus à la CENI, a-t-il précisé, il y en a qui font objet de contentieux.  « Parmi le lot de PV qui nous ai parvenu, il y en a qui font objet de contentieux », a-t-il dit indiquant que c’est seulement ceux qui ne font pas objet de contentieux qui seront proclamés.

« Les PV qui ne font pas objet de contentieux, nous pouvons les proclamer demain », a notamment annoncé le Président de la CENI, remarquant qu’une décantation sera faite avant la proclamation.  

Beaucoup d’acteurs politiques ont dénoncé le vote abusif par procuration qui aurait selon eux favorisé la fraude. Face à ces craintes, Maitre Salifou Kébé assure les votes par procuration ont été limités à cinq par bureau de vote.

Ce mercredi 06 février, le chef de file de l’opposition a dénoncé l’annulation des procès-verbaux par des magistrats à la centralisation. Cellou Dalein Diallo estime que cela a changé les résultats en faveur du RPG arc-en-ciel, notamment à Dixinn, Matam, Kindia.

Sur ce point, le conférencier a assuré que « la loi interdit aux magistrats d’annuler des procès-verbaux dans la commission de centralisation ».

Maitre Salifou Kébé a déploré les violences post-électorales qui ont déjà sept morts et assez de dégâts. Il s’interroge sur ces violences alors que la CENI n’a pas prononcé les résultats.

« C’est dommage qu’une simple concurrence électorale puisse aboutir à ces choses. Tout a été fait au niveau de la CENI pour éviter ça (…). Nous essaierons de faire en sorte que ces choses ne perdurent pas »,  a-t-il dit, assurant qu’ils travailleront pour que la vérité des urnes soit connue.

« Nous travaillerons pour que la vérité des urnes soient connue et que la paix règne dans la cité (...) Nous devons veiller à ce que nos intérêts ne soient pas au-dessus de l’intérêt national et de la cohésion sociale », a interpelé maître Salifou Kébé.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112 

Créé le Jeudi 08 Février 2018 à 16:58

Facebook icon
Twitter icon
Google icon