.

Cheick Sako répond à Cellou : « Aucun magistrat n’a annulé des votes… »

Facebook icon Twitter icon
Elections locales en Guinée
Cheick Sako, Ministre d'Etat chargé de la justice
Cheick Sako, Ministre d'Etat chargé de la justice

CONAKRY- C’est avec un ton tranchant que le ministre guinéen de la Justice garde des sceaux a réagi ce jeudi 8 février 2018 aux accusations de l’opposition indiquant des magistrats ont annulé des bureaux de vote dans les commissions de centralisation.

« Il faut absolument la sérénité, il faut absolument la tolérance dans cette période électorale. Quant aux magistrats, nous les avons déployés dans toutes les circonscriptions. Ça n’a pas été facile (…) on leur a donné des positions assez claires : impartialité, neutralité entre les acteurs politiques » a tout d’abord rappelé le garde des sceaux du pays.

Ce mercredi Cellou Dalein Diallo a protesté contre l’annulation des bureaux de vote par des magistrats dans les commissions de centralisation des votes. Ces annulations auraient selon le leader de l’UFDG négativement joué sur le score de son parti.

Mais maître Cheick Sako rectifie : « Je me permets de rectifier ce qui a été dit. Aucun magistrat n’a annulé des votes. Les magistrats n’ont fait qu’écarter quelques votes qui seront soumis au contentieux après. Ça été écarté provisoirement. C’est important que ça soit dit. Quant aux contentieux, ils seront tranchés par la vie légale », a tranché le ministre de la justice.

Des heurts post-électoraux ont déjà fait au moins sept morts et des dégâts matériels importants. Sur ces violences, le garde des sceaux du pays prévient : « Sur les actes de violences, je tiens à dire que tout citoyen guinéen qui sera auteur de violence post-électorale répondra devant la loi, quelque soit son obédience politique », a averti le ministre d’Etat.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Jeudi 08 Février 2018 à 22:10