Lansana Komara du RPG arc-en-ciel : « l’UFDG ne veut pas la paix dans ce pays… » (interview)

Facebook icon Twitter icon
Interview

CONAKRY- Le parti au pouvoir en Guinée vient de réagir suite à la sortie de Cellou Dalein Diallo et de Sidya Touré qui menacent de ne pas reconnaître les résultats des élections locales du 4 février 2018. Lansana Komara, le Secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel a porté de graves accusations contre le Chef de file de l’opposition guinéenne et sa formation politique. M. Komara a été joint au téléphone ce mercredi 7 février 2018 par un journaliste de notre rédaction… Exclusif !!!

AFRICAGUINEE.COM :  Quel regard le RPG arc-en-ciel porte-t-il sur le déroulement du scrutin du 04 février en Guinée ?

LANSANA KOMARA : Le scrutin du 4 février s'est déroulé dans de bonnes conditions, parce que les guinéens sont partis voter dans la joie, bien que la participation fût faible. Mais quand même, il n'y a pas eu de problème au cours du vote. Mais juste après le vote, déjà l'UFDG a commencé à se donner la victoire. Ce qui est catastrophique et dangereux pour la paix sociale. Or, nous avions invité tout le monde au calme, parce la seule institution chargée de donner les résultats totaux ou partiels, constitutionnellement c'est la CENI (Commission électorale nationale indépendante, Ndlr). Alors, c'est ce qui a provoqué des troubles jusqu'à maintenant là.

On ne peut pas comprendre quelqu'un qui prétend diriger une nation, se mettre à terroriser les populations de cette même nation. C'est le cas de l'UFDG. Allez-y à Kalinko, voyez comment les gens sont massacrés par les loubards de l'UFDG. A Conakry ici, partout dans les rues, c'est des jets de pierres. Des voitures sont caillassées. Et c'est comme ça à chaque élection la méthode de l'UFDG. Ce n'est pas la méthode de prendre le pouvoir. Ils veulent nous amener à la faute, mais ils se trompent. On n’ira pas. C'est pourquoi vous et nous, nous devons tous appeler les uns et les autres à privilégier la paix dans l'intérêt de notre nation. 

Cellou Dalein Diallo qui dénonce une fraude massive et des velléités de falsification des résultats au profit du RPG menace de ne pas reconnaître les résultats. Que répondez-vous ?

L’UFDG a crié d’abord à la fraude avant même les élections. Vous voyez ça ! C’est ce qui est paradoxal. C’est pour montrer leur mauvaise foi. Ils ne veulent pas la paix dans ce pays. Ce n’est pas comme ça on peut avoir le pouvoir.

Sidya Touré aussi dénonce des fraudes massives et menace de na pas reconnaître les résultats…

Monsieur Sidya Touré dit qu’il va se rencontrer avec son  bureau politique pour prendre une décision par rapport à ça. Mais s’ils dénoncent des fraudes par-ci par-là, je crois que nous sommes dans un Etat de droit. Le mieux c’est de faire recours à la justice pour trancher. En ce qui nous concerne, tout ce que nous allons recueillir, nous allons nous référer à la justice. Nous ne ferons pas de jugement.

Comment expliquez-vous cette escalade de violences meurtrières au lendemain de ces élections ?

Ces violences sont provoquées par l’UFDG de Cellou Dalein Diallo. C’est clair et net. Ils ont ciblé des endroits. Mais on les voit venir, mais ça ne passera pas. Ils se trompent. Ce n’est pas de cette manière qu’ils prendront le Pouvoir. A chaque élection, l’UFDG est comme ça.

 

Entretien réalisé par Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 07 Février 2018 à 16:30

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi