Première victime des violences post-électorales : un jeune tué à Kindia…

Facebook icon Twitter icon
Violences post Électorales
image d'archive
image d'archive

KINDIA-Un jeune a été tué ce lundi 5 février 2018 à Kindia, ville située à 135 kilomètres de Conakry ! Le jeune garçon a perdu la vie dans les échauffourées entre forces de l’ordre et des partisans de l’opposition.

Les violences ont éclaté vers 14 heures à la Commission Administrative de Centralisation des votes lorsque le candidat sortant de l’UFDG, Abdoulaye Bah est arrivé sur les lieux et a voulu entré dans la cours, mais en été empêché par les forces de l’ordre. Pendant ce temps plusieurs jeunes craignant des fraudes étaient massés dans les parages.

La victime a reçu une bombe de gaz lacrymogène avant de tomber, explique un citoyen, interrogé par un journaliste d’Africaguinee.com Il a précisé que des agents l’ont trouvé à terre et l’ont roué de coups jusqu’à ce qu’il décède. Le défunt s’appelle Aliou originaire de Koin dans la préfecture Tougué en moyenne Guinée.

A Linsan, une  sous-préfecture située dans la région de Kindia, des violences ont éclaté ce matin entre des partisans du parti au pouvoir le RPG arc-en-ciel et ceux du principal parti d’opposition, l’union des forces démocratiques de Guinée. Un bilan fait état de nombreux blessés et des dégâts matériels importants.

Ces violences interviennent alors que les guinéens sont dans l’attente des résultats du vote du 04 février 2018.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Lundi 05 Février 2018 à 18:59

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS