Coyah : les populations de Kouria face à des difficultés sanitaires...

Facebook icon Twitter icon
Santé

COYAH-La sous-préfecture de Kouria est confrontée à un manque criard de structures sanitaires adéquates. Cette petite agglomération située dans la préfecture de Coyah ne dispose que d’un seul centre de santé qui manque de tout ou presque. Manque de médicaments, de lits pour les malades, d’eau…

Pourtant les consultations prénatales deviennent de plus en plus croissant. Le seul mois de décembre dernier  le nombre de consultation enregistré était  à plus de 180 femmes enceintes dont 7 filles de moins de 18 ans.

Selon notre constat, plusieurs enfants malades et des femmes en grossesse fréquentent ce centre qui ne dispose que d’une seule salle d’accouchement, de quelques lits pour les malades. Le problème  d’eau est criard.  Le directeur du centre de santé de Kouria, Daniel Kamano a se plaint également du manque d’espace.

 « Nous avons des lits même dehors cela  n’est pas normal. Tout cela c’est à cause du manque de locaux. La salle de maternité est très restreinte et tout le centre ne dispose que de 8 salles »,  a indiqué Monsieur Kamano  qui lance un appel aux autorités guinéennes.

Même son de cloche chez Mariame Touré, cheffe des sages-femmes. « Nous rencontrons peu de problèmes au niveau des consultations avec les patients mais on a une petite salle  d’accouchement et un seul lit. Nous sommes aussi en insuffisance de médicaments ce qui  rends difficile notre travail », a déploré la sage-femme lors d’une visite de terrain d’une équipe multimédia.  

Trouvée sur place,  une nourrice s’est réjouie de la gratuité des consultations chez les bébés. «  J’ai été bien accueillie mais la sage-femme a regretté que je sois venue tardivement pour la vaccination de mon bébé. Alors  que je devrais faire le premier vaccin à la naissance mais j’avais accouché dans une clinique », a expliqué Mabinty Camara.    

Ce centre de santé construit en 2017 avec un coût global estimé à plus de 700 millions de francs guinéens  GNF par le ministère des affaires étrangères des Pays-Bas en collaboration avec Plan International a besoin d’être équipé davantage pour répondre aux besoins sanitaires des populations.

Aissatou Bah

Pour africaguinee.com

Tél : (00224) 655 31 11 14

 

Créé le Samedi 03 Février 2018 à 12:09

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS