Noyé dans une marée humaine, Cellou fait de graves révélations à Sangarédi…

Facebook icon Twitter icon
Campagne électorale

SANGAREDI- L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo poursuit sa campagne de soutien aux candidats de son parti aux élections communales. Après sa tournée réussie dans certaines préfectures de la moyenne Guinée et de la Haute Guinée, le leader de l’UFDG a entamé ce mercredi 31 janvier 2018, la région de Boké par la sous-préfecture de Sangaredi située à 70km de Boké. Là, le chef de file de l’opposition a été noyé par une marée humaine acquise à sa cause. Des militants en extase sont sortis massivement acclamer l’opposant dans cette région bauxitique. Dans le discours qu’il a prononcé lors de son meeting au stade de Sangarédi, le président de l’UFDG a dénoncé la gestion des mines en République de Guinée par le régime actuel. Il a surtout pointé du doigt un clan proche du Président Alpha Condé qui selon lui se partage tout au grand dam des populations. Mais une fois au Pouvoir, Cellou Dalein promet de changer cette politique d’Alpha Condé afin de générer plus de richesses et d’emplois.

 « Alpha Condé n’a pas mérité cette fonction présidentielle, aujourd’hui l’objectif c’est d’extraire de votre sol 70 millions de tonnes de bauxite par an. En venant j’ai vu la poussière, la désolation avec une destruction impitoyable de l’environnement sans qu’aucune mesure ne soit prise pour votre santé. En 2020 nous allons créer ici les usines de transformation pour notre bauxite sur place afin qu’elle génère plus revenus et plus d’emplois pour la jeunesse et la population de Boké. Aujourd’hui, ils sont en train d’exporter votre bauxite vers d’autres pays où on crée des emplois et des richesses alors que les guinéens restent dans la désolation. L’UFDG  va changer cette politique à partir de 2020 », a promis Cellou Dalein Diallo.

« Est-ce que vous savez que Fria a été une cité prospère ? Il y avait de l’eau, de l’électricité, de l’emploi et la richesse. Pourtant Fria ne transportait que de 2 millions de tonnes de bauxite par an, chez vous ici seulement la CBG vous exproprie 13 millions 500 mille tonnes par an. Aujourd’hui c’est 18 millions de tonnes » a rappelé le leader de l’UFDG devant une foule de militants en liesse fortement mobilisés pour l’acclamer et écouter son message. Poursuivant ses dénonciations, il a reproché au Président Alpha Condé d’avoir renoncé à des emplois en refusant la construction des usines de transformation sur place.

 «  Alors avec l’UFDG, nous allons changer cette politique d’Alpha Condé qui a renoncé à faire en sorte qu’il y ait des opportunités d’emplois, plus de ressources pour développer nos villages et nos villes. Aujourd’hui sous l’effet de la corruption toutes les compagnies qui s’étaient engagées  à construire des usines d’alumine et d’aluminium préfèrent exporter la bauxite brute nous laissant la poussière, la maladie, la misère. Sangaredi et Boké sont en désolation, la population abandonnée, ce n’est pas acceptable. Boké, Kamsar, Sangaredi comprenez que c’est toute la Guinée qui est lésée à Boké, les richesses viennent de toute la Guinée pour qu’un groupe profite au détriment des autres guinéens. Comprenez les raisons du refus de la construction des usines de transformation. C’est parce que toutes les sociétés qui transportent cette terre sont détenues par le clan d’Alpha Condé, ses collaborateurs les plus proches. Ils ont constitué des sociétés, acheter des bennes pour transporter la bauxite brute. Donc ils ne peuvent pas soutenir que la bauxite soit transformée sur place pour ne pas perdre cette source de revenu, cette richesse. Tous ces camions que vous voyez là, les 80 % appartiennent au clan présidentiel pour avoir été payé par ces compagnies  qui exploitent votre bauxite et vous il vous reste quoi rien que la misère » a fustigé Cellou Dalein Diallo indiquant que cette situation accentue le chômage des jeunes d’où, selon lui,  les multiples demandes de visas et de voyages clandestins vers la méditerranée. Le chef de file de l’opposition est attendu ce jeudi 1er février 2018 dans la ville de Boké où il promet de nouvelles révélations concernant les mines.

Alpha Ousmane Bah(AOB)

Tel : (00224) 664 93 45 45

Créé le Jeudi 01 Février 2018 à 11:41

Facebook icon
Twitter icon
Google icon