Oustaz Ramadan Bah : "L'islam condamne la vengeance et le terrorisme…"

Facebook icon Twitter icon
Affaire Kantédoubalandou

CONAKRY- L'assassinat du prédicateur  Saoudien Cheick Abdoul Aziz Touwedjery et du Chef des Donzo Balla Nana Kanté, à Kantédoubalandou dans Mandiana continue de susciter des réactions. L'Imam Mohamed Ramadan Bah de l'association Ahlou Sounah wal Djamaa de Guinée (une association musulmane qui prône un islam rigoriste) donne la position de l’islam face au terrorisme et lance un appel aux autorités et aux musulmans. Le religieux s’est confié à notre reporter. Lisez.

Africaguinee.com : Oustaz Mohamed Ramadan Bah bonjour ! Quelle est votre réaction suite à l’assassinat du prédicateur Saoudien à Kantédoubalandou ?

Imam Mohamed Ramadan Bah : Nous condamnons de manière énergique l'assassinat du Saoudien Abdoul Aziz Touwedjery dans la nuit du 16 janvier 2018 à Kantédoubalandou dans la préfecture de Mandiana. Et l'Union des Associations Ahlou Sounah wal Djamaa de Guinée condamne de la façon la plus énergique cette tragédie et exprime son inquiétude face à l'usage des armes à feu par des civils sur des personnes non armées et pacifiques. Nous saisissons la même occasion pour condamner le meurtre du chef des Donzo. Nous restons convaincus qu'en aucun cas la violence ne doit être répondue par la violence.

Nous interpellons en ces moments particulièrement, les autorités publiques à mettre tout en œuvre pour que la lumière soit faite sur ces drames afin que les responsabilités soient situées et que ces criminels ainsi que leurs éventuels complices et commanditaires soient interpellés et traduits en justice conformément aux lois en vigueur. Nous exigeons que justice soit rendue pour la mémoire de ceux à qui la vie a été ôtée sans motif valable. Nous appelons au calme et à la retenue de tous les côtés. 

Le Procureur  de la République qualifie la vengeance qui a conduit à la mort du chef des donzo comme un acte de terrorisme parce que le présumé auteur aurait crié Allah Akbar. Qu’en dites-vous ?

Je commence d’abord par l'acte. L'acte n'est pas recommandé par l'islam. C'est-à-dire il n'est pas dit en islam l'homme doit se faire justice. Puisqu'on a une justice en place, il faut laisser le soin à la justice faire son travail. Concernant les propos du procureur, là je ne peux pas faire des détails là-dessus. Comme je l'ai dit au départ, il faut laisser la justice jouer son rôle sinon ça n'a pas d'importance d'avoir une justice. 

Quelle est la position de l'islam face au terrorisme ?

L'islam condamne le terrorisme. L'islam ne reconnaît pas le terrorisme, il n'y a pas de terrorisme en islam. Tout terroriste, même s'il se dit  musulmans, en tout cas l'islam ne recommande pas aux musulmans d'être terroristes. L'islam d'ailleurs par son nom déjà c'est la paix. Donc il n'y a rien de violent, de méchant dans l'islam. L'islam c'est la tolérance, le pardon. Même en ce qui concerne le djihad ce n'est pas n'importe quelle manière il faut le faire, donc on ne se lève pas un beau matin et aller tué quelqu'un ou des gens et dire qu'on a fait le djihad. Ce n'est pas comme ça que le djihad se fait. Donc je crois qu'il va falloir que ceux-là qui commettent ces actes réfléchissent et cherchent des informations. Ils tuent ces gens-là au nom quoi et au nom de qui ? En tout cas ce n'est pas ce que l'islam demande aux musulmans. 

Quel est dernier message ?

J'appelle à l'union de tous les musulmans. Dieu nous dit dans le saint Coran que le musulman n'a pas d'autres appellations que le musulman. Dieu nous a dit appelez vos frères musulmans des musulmans, il n'y a pas d'autres noms. Donc vouloir appeler ses frères musulmans par d'autres noms comme wahabites, islamistes, djihadistes, ... C'est diviser la communauté, affaiblir les musulmans. Puisque quand les musulmans ne sont pas unis, ils n'ont pas de force. Donc c'est l'Union qui fait la force. Donc il faut éviter tout cela ces sectes, ses signes, il faut éviter tout. Le musulman est un musulman. Et le non musulman est le non musulman. C'est cet appel que je lance à tous mes frères et sœurs musulmans. Ils doivent rester soudés, unis pour que l'islam puisse s'épanouir plus que ça. 

Entretien réalisé par Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mercredi 31 janvier 2018 à 12:39

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi