Kidnapping à Conakry : Qui sont les ravisseurs d’Elhadj Dura ?

Facebook icon Twitter icon
Insécurité à Conakry

CONAKRY-Qui sont les ravisseurs d’Elhadj Abdourahmane Diallo ? La gendarmerie nationale a présenté ce mardi 30 janvier 2018 un groupe de personnes soupçonnées d’être impliquées dans ce kidnapping. Le gang des présumés ravisseurs qui  a été présenté est composé de dix personnes de nationalité différentes. Il y a des guinéens, un nigérian, un léonais et malien. L’otage Elhadj Abdourahmane Diallo n’est pas encore retrouvé.

Adjudant Mohamed Kouyaté, directeur adjoint de la commission d'enquête qui a été mise en place pour élucider cette affaire a déclaré que le gang qui a  enlevé Elhadj Doura est composé de : Ikpa de nationalité Nigériane, Elhadj Abdourahmane Diallo alias Elhadj (en fuite). Selon lui le gang a opéré avec la complicité de plusieurs personnes dont entre autres : Mamadou Diallo marabout, de nationalité malienne (gendre d’Elhadj Dura),  Mamadou Dadi  Bah, John Ndamena de nationalité léonaise.

L’officier enquêteur a ensuite expliqué que durant l’enquête, ils ont identifié une maison à Sonfonia qui a été louée par Ibrahime Diallo alias Ibro, où a été conduit Elhadj Doura juste après son enlèvement. Après, ils ont saisi un véhicule de marque BMW familial de couleur cendre immatriculé RC 7980 AI, à bord duquel la victime Elhadj Doura avait été transportée par ses ravisseurs. « Nous avons aussi saisis une voiture de marque Nissan primera de couleur bleu immatriculée appartement à ce marabout. Les traces biologiques ont été retrouvées dans la voiture. Ces traces sont en analyse au laboratoire pour déterminer leur nature » a indiqué Adjudant Mohamed Kouyaté.  

L’officier de communication du haut commandement de la gendarmerie a expliqué pour sa part qu’il y avait plusieurs étapes par rapport à ce kidnapping. Selon le colonel Mamadou Alpha Barry,  il y a un groupe qui devait localiser Elhadj Dura tandis qu’un autre devait le kidnapper. Le troisième groupe, a-t-il révélé, devait s'occuper d'El hadj Doura une fois déposé dans le bâtiment où il devait être détenu.

« Celui qui est appelé à le kidnapper, quand il le kidnappe sa mission s'arrête là, il le remet à ceux qui vont le loger dans le bâtiment et ceux qui vont le loger dans le bâtiment, leur mission s'arrête là. Et il y a un autre groupe qui devait s'occuper de lui. C'est là où les gens se sont perdus un peu de vu. Nous sommes en contact avec les unités de gendarmerie et de police des pays limitrophes. A partir de là ils vont nous aider à retrouver ceux qui sont hors de la Guinée », a détaillé l’officier. 

Tonny, l’un des éléments du groupe qui a été présenté a reconnu sa participation dans l’enlèvement de ce commerçant.

« Je suis parti avec les gens qui ont enlevé Elhadj Doura. Mais moi je suis parti avec ma moto, le jour-là ils ont pris le monsieur et ils m'ont dit que mon travail est fini. Ce qui s'est passé après, je ne connais pas. Moi je ne faisais que surveiller et c'est quand l'argent (la rançon) allait sortir qu'on devrait me payer. C'est ma première fois de participer à ces genres des choses », a-t-il avoué avant de demander pardon pour ce qui est passé, alors que l’otage Elhadj Doura Diallo n’est pas encore retrouvé.

 

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

Créé le Mardi 30 janvier 2018 à 19:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS