.

Guinée : Cellou Dalein Diallo exprime un "regret"…

Facebook icon Twitter icon
Incendie à la minière

CONAKRY-Le chef de file de l'opposition  guinéenne vient d’exprimer « regret » après l’incendie mortel survenu à la Minière. Cellou Dalein Diallo qui s’est rendu sur les lieux du sinistre dénonce les défaillances des services de protection civile et interpelle l’Etat.

« Je suis venu en compagnie de mon épouse et quelques cadres de la direction nationale de mon parti constater les dégâts et exprimer ma solidarité et mon soutien avec les propriétaires des immeubles, des biens qui sont perdus », a déclaré l’opposant au micro d’un reporter d’Africaguinee.com.

Cellou Dalein Diallo interpelle la guinéenne de l’électricité de faire son travail de manière professionnelle. Car a-t-il révélé, l’origine de l’incendie serait un court-circuit.

« On m'a dit que l'origine du sinistre c'est un coup de circuit et que il y a eu une décharge plus forte que d'habitude c’est-à-dire au-delà de 220Volte. Il faut que EDG fasse son travail de manière professionnelle et veille à ce que les installations dans les bâtiments, résidences et les locaux qui servent de bureaux, soient dans les normes. Aussi que les réseaux électriques soient bon et que la quantité d'énergie qui arrive soit supportable par le réseau domestique », a conseillé le président de l’UFDG avant d’adresser ses condoléances à la famille du sapeur-pompier qui a trouvé la mort.

L’ancien Premier Ministre encourage aussi les opérateurs économiques à souscrire aux services d’assurance. « Bien entendu l'Etat doit disposer d'équipes des sapeurs-pompiers très efficaces, bien outillés, bien formées, capables de réagir promptement pour intervenir. Parce que le retard d'une minute peut-être source d'un préjudice énorme. Donc là, aussi l'Etat est un peu souvent défaillant parce que les gens ne réagissent pas promptement, comme il faut. Ils n’ont parfois pas les équipements, parfois pas la formation. Et un État responsable doit naturellement veiller à ce que ces services-là puissent disposer de budget suffisant capable de soutenir une formation efficace, des équipements adaptés et une conscience professionnelle aussi au niveau des agents qui vont se chargé de ça », a lancé l’opposant.

Oumar Bady Diallo

Pour Africaguinee.com

 

Créé le Vendredi 12 janvier 2018 à 16:12

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS