Conakry : de nouvelles émeutes contre le manque de courant…

Facebook icon Twitter icon
Insécurité à Conakry

CONAKRY-Les manifestations contre les délestages de courant deviennent presque quotidiennes à Conakry, la capitale guinéenne. Tout au long de la nuit dernière, certains citoyens du quartier Koloma ont protesté contre les coupures.

Les grognons ont érigé des barrages sur l’autoroute et déversé d’innombrables tas d’immondices qui jonchent le trottoir sur la chaussée. Le scenario complètement dégueulasse. En venant sur les lieux, on est accueilli de loin par une odeur nauséabonde. Tard dans la nuit, des tirs ont été entendus.

 Jusqu’à ce mercredi matin, à partir du carrefour Bomboli en continuant vers le carrefour Bambéto, les automobilistes évitent cet axe. La circulation y est totalement paralysée. Les quelques rares des plus téméraires usagers sont des motards.

La police antiémeute, armée de gourdins, de propulseurs de bombe de gaz lacrymogène, déployée sur les lieux n’agit pas, a constaté ce matin un journaliste d’Africaguinee.com. Les agents constatent impuissant la scène et se regardent en chiens de faïences avec des jeunes massés à quelques mètres de leur lieu de stationnement.

Depuis la mi-décembre Conakry ainsi que certaines villes de l’intérieur du pays ont renoué avec les coupures intempestives de courant. Le ministre de l’Energie explique cette situation par le non-paiement d’une créance de 300 milliards à un fournisseur d’énergie thermique privé, mais aussi par le manque d’eau au niveau du barrage hydroélectrique de Kaléta.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 10 janvier 2018 à 10:58

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS