Guinée : le patronat se dote d’un plan d’action post-Ebola…

Facebook icon Twitter icon
Economie

CONAKRY-Le Conseil National du Patronat de Guinée (CNP) vient de se doter d’u plan d’action post-Ebola, une épidémie qui a tué environs 2000 personnes et impacté négativement les entreprises Guinéennes entre fin 2013 et 2015. Si cette maladie a certes été éradiquée, son impact sur la vie des entreprises reste encore malheureusement présent. C’est dans ce cadre qu’un atelier de mise en place d’un plan d’action post-Ebola a été organisé à Conakry.

L’objectif de cet atelier était de permettre aux entreprises du secteur privé guinéen de disposer des moyens assez éloquents pour pouvoir faire face désormais aux pandémies futures.

Pendant deux jours donc, les parties prenantes ont planché sur les recommandations formulées en février dernier en vue de doter d’un plan d’action finalisé. C’est désormais chose faite, même s’il reste un tout petit peu quelques réaménagements à faire.

« Le plan d’action est en route, sa mise en œuvre qui s’étalera sur deux ans se fera. L’équipe de suivi et évaluation constituée des différents patronats et des différentes chambres  consulaires qui ont pris part à cet atelier vont continuer à travailler pour mettre en œuvre cette étude », explique M. Ibrahima Diané, vice-président du CNP-Guinée à la clôture de l’atelier.

Diallo Housseine Secrétaire Exécutif de la Fédération des Organisations Patronales d’Afrique de l’Ouest (FOPAO) souligne pour sa part que le nouveau plan d’action vise à aider les entreprises à faire face à de futures catastrophes, renfoncer leur capacités dans la recherche des financements, améliorer le dialogue entre le secteur privé et permettre aux entreprises d’évoluer dans climat des affaires favorables.

« On a besoin que des entreprises se créent, paient les impôts permettant à l’Etat de faire face à sa politique. Un plan d’action a été arrêté, il sera mis en œuvre pour deux ans. Cette mise en œuvre sera confiée au Conseil National du Patronat guinéen membre de la FOPAO », a précisé M. Diallo, témoignant que tout le secteur privé guinéen était présent à cet atelier. « Nous les avons tous convié pour que ce plan d’action reflète l’ensemble de ceux qui peuvent créer  des emplois », a ajouté le Secrétaire Exécutif de la FOPAO.

Ahmedou Tall, consultant a quant à lui indiqué qu’un consensus s’est dégagé au niveau des grandes organisations patronales de Guinée (CNDG, CEPEG). Selon lui, l’objectif a été atteint dans la mesure où la participation a été très importante.

« En deux jours on ne peut aboutir à un plan d’action finalisé, mais nous avons l’ensemble des éléments nous permettant de le finaliser. Nous pensons que le document final sera accepté par l’ensemble des organisations patronales de Guinée », formule cet expert.

La finalisation de ce plan d’action permettra au CNPG de pouvoir faire des plaidoyers au niveau des bailleurs de fonds.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 11

Créé le Samedi 23 décembre 2017 à 20:15

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi