.

Loi de finances 2017 : Pourtant d’énormes exonérations sont faites en faveur des salariés…

Facebook icon Twitter icon
Libre Opinion

Depuis l’adoption de la loi de finances 2017 à l’unanimité par le parlement guinéen, des langues se délient.

La nouvelle RTS, est le point de discorde, elle subit à cet effet des interprétations fallacieuses pour des raisons inavouées.  

Les contestataires, font volontairement abstraction des nouvelles mesures qui devraient plutôt permettre aux travailleurs, notamment ceux du secteur privé, qui sont présentés comme la pire victime de la réforme, de faire plus d’économies sur leurs revenus.

Ces nouvelles mesures concernent des exonérations majeures de primes et d’indemnités.

En d’autres termes, ces primes et indemnités ci-dessous, sont exemptes du prélèvement de la RTS ou de toute forme d’imposition :

1-les allocations familiales

2- les indemnités de logement, de transport, de panier et de repas

3-les primes de craie,

4- les indemnités et primes spéciales destinées à assurer le remboursement de frais professionnels.

« Les salaries du secteur privé d’ailleurs, qui ont le même revenu que ceux d’ici, payent plus aux impôts dans ces pays qu’en Guinée », a témoigné un des responsables d’une entreprise de la place qui laisse ainsi entendre que malgré la nouvelle mesure, la politique d’imposition sur les revenus des salariés, est la plus avantageuse en Guinée.

En fin, il est à préciser que la notion d’impôt direct et  de la faculté contributive, qui y sont liées, permettent de maintenir une équité entre les différents contribuables qui y sont assujettis.

 

Mamadi Kaba

Créé le Mercredi 20 décembre 2017 à 10:50

Facebook icon
Twitter icon
Google icon