Guinée/immigration : le Gouvernement veut déclarer la guerre aux passeurs…

Immigration clandestine

CONAKRY-Le Gouvernement guinéen entend prendre plusieurs mesures drastiques visant à stopper le flux de l’immigration irrégulière. Parmi celles-ci, il y a premièrement le  démantèlement  des réseaux de passeurs qui se nourrissent de la naïveté et du manque de lucidité de potentiels candidats à la migration irrégulière.

L’annonce vient d’être faite par le ministre guinéen de la Justice, maître Cheick Sako. Outre le démantèlement des réseaux des passeurs, le ministre d’Etat suggère l’organisation des patrouilles mixtes avec les pays de la sous-région ; renforcer le mécanisme de retour et de réinsertion des jeunes ; mettre en place un fonds d’assistance pour le retour volontaire ; renforcer les capacités techniques et opérationnelles des agents des postes frontaliers.

Il explique que la question de la migration doit être abordée à travers une approche de collaboration étroite et coordonnée entre les Etats, les Organisations Internationales, la société civile, le secteur privé, les associations locales et les migrants eux-mêmes.

Ces annonces de Maitre Cheik Sako intervient alors qu’environs 4000 migrants guinéens sont encore bloqués en Lybie. Cette année 2017, 1910 guinéens en provenance de la Lybie ont été rapatriés par 11 vols charters, tandis que 1317 en provenance du Niger ont été rapatriés par des convois terrestres.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 20 décembre 2017 à 20:57