Guinée : tenue à Conakry de la première session ordinaire de l’ANCG …

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY- L’ANCG (Association Nationale des Communes de Guinée) a tenu ce jeudi 7 décembre 2017 à Conakry sa première session ordinaire de l’année 2017. L’ouverture de ces assises a été présidée par Docteur Mamadou Dramé, président de l’ANCG en présence du Chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée, Gerardus Gielen et de M. Pierre Baillet secrétaire permanent de l’association internationale des maires francophones (AIMF). Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation s’est fait représenter par son chef de cabinet Sékou Amadou Cissé. Cet évènement a réuni les maires venus de plusieurs communes du pays.

Au cours de cette session, les acteurs auront à échanger sur les acquis et perspectives du projet d’appui de l’ANCG financé par l’Union Européenne dans la réalisation de ses missions de plaidoyer, de promotion des autorités locales guinéennes et d’appui conseil aux communes. Ce projet financé à hauteur de 500.000 euros s’inscrit dans le cadre du programme de l’appui sectoriel à la décentralisation et à la déconcentration (PASSD-10ème FED). Sa mise en œuvre est coordonnée par l’association internationale des maires francophones.

Les points inscrits à l’ordre du jour de ladite session sont entre autres : l’approbation du rapport annuel du bureau exécutif national de l’ANCG, l’approbation du rapport d’exécution du projet d’appui à l’ANCG, le rapport d’exécution du budget de l’ANCG (2017) et le vote du budget pour l’exercice 2018.

A la veille des élections locales prévues le 04 février 2018, la présente session permet de consolider le fonctionnement de cette association qui a pour vocation de relayer les positions des maires et à les appuyer dans l’exercice de leurs fonctions.

Lors de la cérémonie d’ouverture de ces assises, Dr Mamadou Dramé a noté avec satisfaction la signature du décret de mise en place de l’agence nationale de financement des collectivités pour résoudre l’épineuse question de financement des communes, ainsi que l’élaboration du statut de la fonction publique locale pour faire face au manque criard de personnel est en cours.

« L’objectif défendu par l’association est le développement harmonieux et équilibré de nos communes », a déclaré le Président de l’ANCG, remerciant la délégation de l’Union Européenne, l’association internationale des maires francophones et l’ensemble de leurs partenaires.

Baillet Pierre, secrétaire permanent de l’association des maires francophones, a rappelé que les maires constituent le moteur du développement d’un pays. Selon lui, les administrateurs locaux ont un rôle historique. Pour cela, a-t-il dit, ils devront être prévisibles, fiables, rassurants vis-à-vis des bailleurs et surtout vis-à-vis des populations. « Soyez rassuré de notre dévouement au service de vos ambitions », a assuré le secrétaire permanent de l’AIMF.

Le Chef de la délégation de l’Union Européenne en Guinée pour sa part a salué les avancées concrètes accomplies au cours des derniers mois en faveur d’une décentralisation effective qui selon lui, impactera positivement le développement local sur tout le territoire.

Le sous financement des collectivités locales a toujours représenté un frein à leur développement, a indiqué Gerardus Gielen, saluant plus loin la volonté des autorités traduite dans le projet de la Loi des finances 2018 qui prévoit d’augmenter la subvention de l’Etat en  faveur des collectivités locales.

Le diplomate européen a ensuite annoncé qu’une nouvelle clé de répartition des taxes partagées entre l’Etat et les collectivités locales est en cours de discussion. II s’agit là, dit-il, d’un exemple concret de la valeur ajouté de l’ANCG qui a assuré un plaidoyer auprès des autorités compétentes.

« Cette année les comptes de toutes les collectivités locales de la Guinée ont été incorporés à la chaine des dépenses de l’Etat. Ce qui a permis que le transfert de la subvention de l’Etat se fasse directement au profit des collectivités locales », s’est-il réjoui.

Sekou Amadou Cissé, le chef de cabinet du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation a invité l’ANCG à beaucoup plus de sérieux pour la continuité de ses travaux. « Le socle du développement de notre pays c’est vous, les différentes tâches qui sont assignées, leur accomplissement c’est encore vous. L’enracinement de la démocratie passe par la qualité de vos services au bénéfice de nos populations », a lancé le représentant du ministre Bouréma Condé.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 08 décembre 2017 à 9:22

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS