Violences en Guinée : la Coalition Nationale pour la Paix interpelle le Gouvernement…

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY-La Coalition Nationale pour la Paix en Guinée s’inquiète de la situation qui prévaut actuellement dans le pays. Cette ONG qui œuvre pour la promotion de la paix se dit consterner par les atteintes portées par le Gouvernement à la liberté de la presse en Guinée ainsi que par l’arrestation de syndicalistes membres du SLECG.

La CNPG qui est également préoccupé de la tendance grandissante du Gouvernement à intimider toute voix dissonante, condamne ces arrestations ainsi que ces violations à la liberté de la presse et demande au gouvernement la réparation des dommages infligés aux victimes.

« Au lieu d’apaiser la situation, le gouvernement essaie d’utiliser la force et la division pour croire que le problème peut se résoudre », déplore M. Ibrahima Diallo.

Cette coalition regrette également les violences commises pendant les manifestations consécutives à la grève dans les centres urbains de Conakry, Boké, Kamsar, Sangarédi, Siguiri, et Kankan.

Le président de la CNPG Amado Oury Barry appelle les parties prenantes au dialogue pour trouver une solution apaisée à cette crise.   

« Nous appelons les parties prenantes de la grève en cours à privilégier la voie du dialogue et de la négociation pour trouver une solution équitable à la crise actuelle. Chacune des parties doit œuvrer à préserver la paix et la quiétude sociale, à sauver le programme scolaire de l’année en cours », a-t-il formulé tout en martelant que la CNPG reste opposé au recours à la violence dans la gestion des conflits et aux violations des droits de l’Homme.

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

 

Créé le Mardi 05 décembre 2017 à 9:06

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS