Conakry : le député Sékou Savané attaqué…

Facebook icon Twitter icon
Insécurité
L'honorable Sékou Savané
L'honorable Sékou Savané

CONAKRY-Les manifestations qui ont encore éclaté ce matin ont fait des victimes collatérales. Parmi elles, le député uninominal de Siguiri, l’honorable Sékou Savané et un investisseur français. Cet élu a été attaqué alors qu’il venait à l’Assemblée Nationale pour les travaux de la session budgétaire initiale 2018, a appris Africaguinee.com.

« J’ai été attaqué par les manifestants à la rentrée du Palais du peuple », a lancé le député qui était manifestement très choqué.

Le parlementaire a demandé au Président de l’Assemblée Nationale de solliciter auprès du ministre de la sécurité de trouver des agents afin de sécuriser les députés pendant toute la session. « J’ai failli perdre ma voiture », a-t-il ajouté.

S’adressant au ministre Ibrahima Kalil Konaté, il lui a demandé de trouver une solution à la grève en cours, et qui a été qualifiée d’illégale par le Gouvernement.

« Vous dites qu’elle est illégale alors qu’elle a paralysé Conakry pendant deux semaines. Dites-nous quelles sont les dispositions que vous envisagez pour nous faire sortir dans cette illégalité ? », a-t-il apostrophé.

Le député Sinkoun Camara a quant à lui révélé lors des débats  qu’un investisseur français a également été attaqué par des jeunes qui lui ont retiré presque tout : cartes de crédit, passeport, argent.

L’honorable Saikou Yaya Barry a demandé au ministre K2 de ne pas chercher à avoir raison.

« Ne cherchez pas à avoir raison, régler le problème », a lancé l’élu de l’UFR. L’honorable Anne Marie Mansaré s’est insurgée contre le laisser-aller dans les écoles et affirme : « Nous sommes menacés dans nos véhicules. Il y a un de nos collègues députés qui a eu son véhicule endommagé », déplore-t-elle.

La grève des enseignants a focalisé quasiment toutes les interventions des députés présents.

« La grève nous préoccupe tous, parce que ce sont nos enfants qui occupent la rue. Je demande au ministre de trouver une solution à cette grève », souhaite à son tour l’honorable Aly Doumbouya.

Le ministre Ibrahima Kalil Konaté répondra aux différentes questions des députés par écrit. Interpelé par la presse, il a refusé de faire des commentaires sur la grève en cours.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 12

Créé le Lundi 04 décembre 2017 à 17:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS