Sommet UA-UE à Abidjan : les enjeux (l’œil de notre envoyé spécial)

5ème sommet UA-UE

ABIDJAN-Le 5ème sommet Union Africaine Union-Union Européenne s’est ouvert ce mercredi 29 novembre 2017 à Abidjan avec pour thème central « investir dans la jeunesse pour un développement durable ». Cette rencontre de haut niveau sert de plateforme de dialogue entre les pays africains et européens en vue de dynamiser leur partenariat stratégique.

Les enjeux et défis de ce Sommet sont importants tant pour l’Afrique que pour l’Europe. Il s’articulera autour des défis communs auxquels sont confrontés les deux continents : paix, sécurité, migrations…bref il sera question de poser des bases solides pour la mise en œuvre d’une stratégie conjointe union africaine union européenne en matière de commerce, d’investissement et d’industrialisation favorisant une croissance  durable, inclusive et créatrice d’emploi pour les jeunes. 5302 participants dont 83 Chefs d’Etat et de Gouvernement représentant 55 pays d’Afrique et 28 pays d’Europe sont attendus à ce sommet.

En prélude de son ouverture, les ministres des affaires étrangères des deux continents se sont réunis ce mardi 28 novembre 2017. Cette réunion ayant connu la présence Mme Federica Mogherini, haute représentante de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et d’autres éminentes personnalités issue des deux continents a été présidée par le ministre guinéen des affaires étrangères Mamadi Condé. 

Renforcer davantage les relations de partenariat stratégique…

Le Chef de la diplomatie guinéenne dans son discours d’ouverture a rappelé que cette réunion des ministres des affaires étrangères se tient dans un contexte de profonde mutation sur le plan international qui appelle à renforcer davantage les relations de partenariat stratégique entre l’Afrique et l’Europe. Ce, en mettant l’accent sur les échanges commerciaux, les investissements, la création d’opportunités économiques et d’emplois. Toutes choses selon lui qui contribueront sensiblement à consolider la paix et la sécurité et à lutter contre le terrorisme et l’immigration illégale.

Assurant l’engagement de l’Union Africaine à inscrire son action en faveur de l’amélioration des conditions de vie des jeunes, Mamadi Condé a indiqué que les défis auxquels cette jeunesse est confrontée ne peuvent être surmontés qu’à travers des investissements substantiels et multisectoriels dans leur éducation, leur santé, la création d’emplois et d’opportunités permettant à la fois leur pleine participation à l’essor économique du continent et leur autonomisation effective.

S’affranchir de l’approche anachronique donateur bénéficiaire

Pour le Chef de la diplomatie guinéenne, la coopération entre l’Europe et l’Afrique doit s’affranchir de l’approche anachronique donateur bénéficiaire, pour devenir un partenariat gagnant-gagnant et d’égal à égal tourné vers l’avenir, fondé sur le respect mutuel et la confiance.

« Nous devons saisir l’opportunité de ce sommet pour poser des actes concrets susceptibles de garantir le financement rapide des différents projets prioritaires. Seule une approche pragmatique des problèmes nous permettra d’envoyer un signal fort aux populations de nos deux continents sur la volonté résolue de leurs dirigeants d’œuvrer à l’amélioration de leurs conditions de vie », a lancé Mamadi Condé.

Nous y reviendrons!

 

Diallo Boubacar 1

Envoyé spécial Africaguinee.com à Abidjan

Tél. : (00225) 88 94 05 28

Créé le Jeudi 30 novembre 2017 à 9:26

TAGS