.

Manifestations d'élèves à Conakry : Le parti de Lansana Kouyaté avertit le Gouvernement…

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY-Les cours ont encore été perturbés ce mercredi 15 novembre dans plusieurs établissements scolaires publics à Conakry. Après la grogne des écoliers du lycée 1er mars de  Matam, ceux du lycée Léopold Sédard Senghor ex-lycée Yimbaya sont rentrés dans la dance ce mercredi, a appris Africaguinee.com.

Ils protestent tous contre le même fait. L’absence des enseignants dans les salles de classes. Ces derniers sont en grève depuis lundi suite à un appel du syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée (SLECG). Alors que le mouvement prend de plus en plus de l’ampleur, le Gouvernement continue de le minimiser au grand dam des plusieurs élèves privés de cours depuis 72 heures.

Banaliser l’éducation

L’opposition dénonce cette attitude du Gouvernement. Le parti de l’espoir pour le développement national dirigé par l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté fustige l’approche des autorités éducatives face à un problème sérieux.

« Nous constatons que les enfants ne suivent pas les cours. Cela confirme non seulement la banalisation du système éducatif par le Gouvernement actuel, mais aussi cela montre que sa communication est remise en cause. Parce qu’il disait qu’il n’y avait aucune grève et que c’est un groupe de dissidents qui avaient lancé le mot d’ordre, mais on constate que le mot d’ordre est suivi ne serait-ce que partiellement. Cela veut dire qu’il y a un problème. Le Gouvernement doit l’aborder au lieu de rentrer dans une posture visant à diviser le syndicat », conseille le responsable de communication du PEDN qui s’est confié à un journaliste de notre rédaction.  

François Bourouno soutient que cette attitude montre que le Gouvernement ne tire pas les leçons de ce qui est arrivé l’année dernière. Et aujourd’hui, a-t-il prévenu, il faut craindre encore que cette année ne soit perturbée. « Garder les élèves à la maison coûte beaucoup dans la construction du capital humain. Le PEDN et son Président condamnent cela », a déclaré ce proche de Lansana Kouyaté.

A suivre…

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112 

Créé le Mercredi 15 novembre 2017 à 14:09

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

TAGS