Boké : de violentes manifestations signalées à Sangarédi…

Facebook icon Twitter icon
Echo de nos régions
Destruction d'un édifice à Boké (image d'archive)
Destruction d'un édifice à Boké (image d'archive)

BOKE-La région de Boké n’a pas fini avec les cycles de violences liées aux besoins sociaux de bases. Après Kamsar, Koulaboui, Boké-ville, la sous-préfecture de Sangarédi située dans la même région est secouée par de violentes manifestations depuis la nuit dernière (jeudi 9 novembre 2017).

Les populations de cette petite agglomération qui abrite la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) réclament le courant, a appris Africaguinee.com.

Selon nos informations les groupes électrogènes qui alimentent la ville en électricité et en eau sont tombés en panne il y a un mois. Depuis quelques temps c’est un seul groupe qui était en bon état qui produisait le courant. La nuit dernière, ce dernier aussi aurait enregistré une petite panne. Pendant qu’il était en train d’être entretenu les citoyens se sont impatientés et sont descendus dans la rue.

Joint au téléphone, le sous-préfet de Sangarédi manifestement très préoccupé a décrit une situation très instable en ce moment dans sa ville. « On reçoit des cailloux partout je suis en de me battre pour protéger ma population », a dit en substance notre interlocuteur.

A suivre…

Une dépêche de Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 10 novembre 2017 à 9:42

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS