Sagalé : le pire évité de justesse lors des funérailles d’Ibrahima Cherif…

Facebook icon Twitter icon
Funérailles à Sagalé

SAGALE- Le pire a peut-être été évité de justesse à Sagale ce vendredi 3 novembre 2017. Lors des funérailles d’Ibrahima Cherif, cet érudit qui a été assassiné récemment dans sa maison, un inconnu a été appréhendé avec une arme à feu, a appris Africaguinee.com.

Selon nos informations, c’est une arme à feu de fabrication locale qui a été retrouvée dans le sac d’un homme qui voulait accéder à l’intérieur de la mosquée où plusieurs centaines de fidèles s’étaient donnés rendez-vous à l’occasion des funérailles d’Ibrahima Cherif.

« L’homme en question avait un pistolet de fabrication locale dans son sac ; Quand on l’a interrogé, il nous a dit qu’il était venu prier. Immédiatement on l’a mis à la disposition des services de sécurité », a confié à notre reporter un jeune Talibé de Sagalé.

Selon le maire de Sagalé, cet inconnu qui a été arrêté avec un pistolet viendrait du village de Tondon, dans la sous-préfecture de Parawol. 

« Quelqu’un m’a dit que c’est un chasseur qui revenait de son champ qui a voulu prier à la mosquée avant de rentrer chez lui. L’équipe de sécurité qui a été mise en place l’a intercepté quand il a voulu accéder à la mosquée parce qu’il avait une arme à feu dans son sac. Pour le moment on ignore l’identité de cet inconnu mais des gens m’ont dit qu’il vient du village de Tondon », a expliqué Amadou Mouctar Diallo, le maire de Sagalé.

A rappeler que le présumé assassin d’Ibrahima Cherif, il a été transféré à Conakry sur instruction du Président Alpha Condé.

 

Alpha Ousmane bah

Correspondant régional d’Africaguinee.com

A Labé

Tél. : (00224) 657 41 09 69

Créé le Samedi 04 novembre 2017 à 10:53

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS