Conakry : clôture du programme d’hydraulique rural du CICR en Guinée…

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY-Le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) s’est officiellement retiré ce mercredi 11 octobre 2017 du programme d’hydraulique rural en Guinée. A cette occasion, cette organisation humanitaire en collaboration avec le ministère de l’Energie a organisé une cérémonie de clôture dans un réceptif hôtelier de la place.

Cet important évènement qui marque le retrait officiel du CICR dans le secteur de l’eau en milieu rural en République de Guinée a été présidé par le ministre de l’Energie et de l’hydraulique Cheick Taliby Sylla.

En treize années de collaboration avec le ministère de l’Energie, le CICR a financé la réalisation de plus de 240 forages et a procédé à la réhabilitation de plus de 340 autres déjà existants. Pour clôturer cette belle aventure, l’organisation a procédé à la remise officielle d’un lot de matériels d’analyse d’eau pour permettre la continuité dans l’amélioration du laboratoire du SNAPE (Service National d’Aménagement des Points d’Eau) pour un meilleur contrôle de la qualité de l’eau fournie aux populations.

Depuis 2003 le SNAPE et la délégation du CICR en Guinée travaillent en étroite collaboration pour atteindre leur objectif commun visant à améliorer l’accès à l’eau potable des populations en zone rurale, a déclaré la cheffe de la délégation du CICR en Guinée. L’avènement de la stratégie des services publics de l’eau en milieu rural a permis de faire évoluer la relation SNAPE-CICR vers un partenariat qui s’est considérablement renforcé depuis 2011, a-t-elle ajouté.

« Si cette cérémonie de clôture marque la fin de l’implication du CICR dans le secteur de l’eau en milieu rural, elle est aussi l’occasion pour le CICR de magnifier son long et fructueux partenariat avec le SNAPE dans ce secteur. La collaboration entre le SNAPE et le CICR a été non seulement efficace mais surtout agissante. Elle a permis d’améliorer l’accès à l’eau potable de près de 230.000 personnes à travers la réalisation dans différentes régions du pays de plus de 240 nouveaux forages et la réhabilitation de plus de 320 forages existants », a révélé Patricia Escolano Guiote.

En 2014, a-t-elle rappelé, le CICR avait fait un don au SNAPE d’un véhicule Land Cruiser équipé de matériels d’analyse physico-chimique pour un meilleur contrôle de la qualité de l’eau fournie aux populations.

Avant de clore son intervention, la cheffe de la délégation du CICR en Guinée a annoncé que son organisation fait un don d’un lot de matériels d’analyse physico-chimique de l’eau et des outils d’animation qui pourraient améliorer la qualité de l’eau fournie aux populations et d’assurer la promotion d’une bonne hygiène.

Prenant la parole à l’occasion de cette cérémonie, Cheick Taliby Sylla, le ministre de l’Energie a remercié le CICR pour tous les travaux réalisés à travers toute la Guinée. « Bien sûr l’eau c’est le social, c’est de l’humanitaire, mais le CICR a fait de l’eau un critère de développement », a confié le ministre.

Près de 80% des populations guinéennes vivent dans les zones rurales, a-t-il observé, ajoutant que ces forages réalisés tout au long de ces années ont apporté la santé. Le Ministre Sylla a donc formulé une requête auprès du CICR pour qu’il continue son action salvatrice.

« Je souhaite au nom du Gouvernement que le CICR continue son œuvre salvatrice, humanitaire à donner toujours de l’eau potable aux populations de Guinée. C’est une requête principale pour que vous reveniez comme vous étiez venus en 2006 », a formulé Cheick Taliby Sylla.

Présent à cette cérémonie, Karinkan Doumbouya, Directeur Général de la SNAPE a abondé dans le même sens, remerciant tout d’abord le CICR pour l’investissement qu’il a effectué dans le secteur de l’eau en Guinée. Selon lui, à travers les différentes interventions du CICR dans le secteur de l’eau en milieu rural en Guinée, les impacts positifs qui ont été enregistrés sont nombreux. Karinkan a cité notamment la réduction de la corvée d’eau chez les femmes et surtout chez les jeunes filles en âge d’aller à l’école, la réduction des maladies hydriques.

Avant la fin de la cérémonie, le ministre de l’Energie, le Directeur Général du SNAPE et la cheffe de la délégation du CICR en Guinée ont signé le certificat de donation du matériel.
 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Mercredi 11 octobre 2017 à 19:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS