Grossesse : attention à la dépression du père

Facebook icon Twitter icon
couple

La dépression post-partum des futures mamans est souvent évoquée dans le cadre de la prévention pendant la grossesse. Or, les hommes peuvent eux aussi être touchés par ce trouble de santé mentale.

Les hommes qui étaient stressés ou en mauvaise santé montrent des symptômes de dépression élevés lorsque leurs partenaires tombent enceintes et neuf mois après la naissance de leur enfant, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Jama Psychiatry.

Les chercheurs de l'Université d'Auckland, en Nouvelle-Zélande, ont étudié les symptômes de dépression prénatale (avant la naissance) et les symptômes de dépression postnatale (après la naissance) chez 3 523 hommes qui ont été sondés alors que leur partenaire était au troisième trimestre de la grossesse et neuf mois après la naissance de leur enfant. Les hommes avaient une moyenne d'âge de 33 ans à l'entrevue prénatale.

LA GROSSESSE PERTURBE LES HOMMES STRESSÉS

Les auteurs rapportent que 2,3% des pères ont été touchés par une dépression prénatale élevée au cours de la grossesse de leur partenaire, et 4,3% des futurs papas ont déclaré une dépression neuf mois après la naissance de l'enfant.

L'étude a révélé que les symptômes de dépression chez les hommes pendant la grossesse étaient associés à un stress perçu et à une mauvaise santé. Tandis que les symptômes élevés de dépression chez les pères après la naissance d'un enfant étaient associés au stress perçu pendant la grossesse et à l'absence de relation avec la mère.

«Il est relativement récent que l'influence des pères sur les enfants ait été reconnue comme essentielle au développement psychosocial et cognitif. Étant donné que la dépression paternelle peut avoir des effets directs ou indirects sur les enfants, il est important de reconnaître et de traiter les symptômes précocement. La première étape consiste sans doute à sensibiliser les pères sur les risques accrus », conclut Lisa Underwood, de l'Université d'Auckland, Nouvelle-Zélande, auteure de l'étude.

Topsanté

Créé le Mercredi 04 octobre 2017 à 10:00

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS