Mouvement « walou a kha kha wali ragnö » : Une force de sensibilisation, un creuset de concertation au service d’Alpha Condé (Tribune)

Facebook icon Twitter icon
Libre opinion

L’histoire retiendra, que c’est au soir d’un samedi de grande mobilisation, de sensibilisation en faveur du Président de la République à Tanènè, une sous préfecture de Dubréka, qu’est née le mouvement walou kha kha wali ra gnö. 

Une expression tirée du soussou et qui signifie « accepter qu’il termine ses chantiers » en parlant bien sûr de l’actuel élu du peuple.

Inspiré par les efforts colossaux de développement en cours dans le pays, les immensimes chantiers initiés et portés par le Professeur Alpha Condé, ceci dans un contexte hostile marqué par des manifestations de contestations ininterrompues, parfois très violentes qui n’ont de visées que de  saper cet élan, ce bel élan, cette dynamique amorcée, le Directeur national des impôts, a su bien cuisiner ce mouvement  loin des arcanes politiques,  pour lui donner corps et âme à vivre longtemps afin de faire face à cette problématique majeure de l’heure.

« Des grandes convictions, naissent les grandes actions. »  Rappelle la française Cecile Fee dans son recueil de pensée intime. 

Makissa qui dit avoir été convaincu par la volonté d’Alpha Condé opposant, à sortir le pays de l’ornière, et qui dit être conforté dans sa position depuis l’élection de ce dernier à la magistrature suprême, décide par conséquent de jouer sans réserve sa partition pour accompagner les efforts de cet homme.

 

Le taulier de l’administration fiscale guinéenne, le promoteur de ce mouvement, mesure l’influence dégradante des derniers incidents survenus dans la région de Boké ajoutées aux manifestations de l’opposition sur l’économie nationale et sur les promesses d’énormes investissements dans le pays. 

La rhétorique nous apprend que la politique divise les guinéens et la Guinée les unis. Le souci constant de tous, est le développement et la prospérité de cette Guinée.  

Cet idéal passe par les efforts conjugués de tous à mettre au dessus de nos différences les intérêts du pays. Eviter à cet effet d’être des partisans de ce slogan hypocrite, « le bonheur avec moi, mais pas sans moi » 

D’où la nécessité de soutenir les actions du Président de la République, dans la paix, dans la cohésion sociale, dans l’entente, et l’opportunité donc de créer ce mouvement.

Tous (jeunes, femmes, bref guinéens, soucieux pour le bonheur du pays)  avec  le mouvement « walou a kha kha wali ra gnö » pour permettre au locataire de Sekhoutoureya de réaliser ses immenses et importants  projets en faveur de la Guinée et de ses fils. 

 

Alhassane Sidibé

Chargé de communication du mouvement walou a kha kha wali ra gnö.

Créé le Lundi 02 octobre 2017 à 10:18

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi