Sidya Touré-Tibou Kamara : l’origine d’une « bataille » sans merci…

Facebook icon Twitter icon
Politique
Sidya Touré et Tibou Kamara
Sidya Touré et Tibou Kamara

CONAKRY- Dans l’entourage des Chefs d’Etat, il y a généralement des querelles, des guerres de positionnement ou pour d’autres raisons. Alpha Condé, le Président guinéen n’échappe pas à cette « règle ».

C’est un secret de polichinelle. Entre Sidya Touré le Haut Représentant du Chef de l’Etat et Tibou Kamara, qui est le Conseiller personnel du Président Alpha Condé, ce n’est pas le parfait amour. Les deux proches collaborateurs du locataire du Palais Sékoutoureya ne ratent aucune occasion pour « s’affronter » par médias interposés.

Il est vrai que cette guéguerre ne date pas d’aujourd’hui. Depuis la transition dirigée par le Général Sékouba Konaté, Sidya Touré et Tibou Kamara avaient souvent des différends.

Mais ces derniers temps, les attaques se sont multipliées et pour certains observateurs, la guéguerre entre ces deux proches collaborateurs du Chef de l’Etat a atteint son summum.

Ce qu’on ne savait pas jusque là, c’est la cause de cette levée de bouclier entre Tibou Kamara et Sidya Touré. Une source proche du leader de l’Union des Forces Républicaines nous a rapporté que Tibou Kamara accuse Sidya Touré d’avoir été à la base de sa récente convocation par le pool de juges chargés du dossier du 28 septembre 2009. Le numéro un de l’Union des Forces Républicaines aurait cité le nom de Tibou Kamara comme étant l’un des instigateurs des massacres du 28 septembre 2009. Au moment des faits, l’actuel conseiller personnel du Président Alpha Condé était un des proches collaborateurs de Dadis Camara, le chef de la junte militaire qui dirigeait la Guinée à l’époque.

Tibou Kamara avait-il l’autorité de donner un « ordre » au Président du Conseil National pour la Démocratie et le Développement ? Le fait d’avoir prêté son téléphone à Dadis Camara pour appeler Sidya Touré la veille de la manifestation suffit-il pour le rendre responsable de la barbarie commise au stade le 28 septembre 2009 ? Le pool de juges chargé du dossier va y répondre.

Alpha Condé suit de près cette « bataille » sans merci entre ses deux proches collaborateurs. Pour le moment, il préfère observer que de trancher.

 

Focus Africaguinee.com

Créé le Mercredi 27 septembre 2017 à 11:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi