Bah Oury tacle Cellou: « Lorsqu’on demande de réserver une partie du cimetière de Bambéto… »

Facebook icon Twitter icon
Politique
Bah Oury
Bah Oury

CONAKRY- Bah Oury n’a pas encore dit son dernier mot ! L’ancien Ministre a dénoncé ce jeudi 14 septembre 2017 ce qu’il a qualifié de « cynisme » de certains leaders de l’opposition dont Cellou Dalein Diallo qui appellent les populations à de nouvelles manifestations à partir du 20 septembre prochain.

« Lorsque quelqu’un demande de réserver une partie du cimetière de Bambéto aux prochaines victimes, c’est cynique sur le plan de la morale, et c’est politiquement inacceptable », a estimé Bah Oury qui désapprouve la décision de l’opposition républicaine de reprendre ses manifestations à partir du 20 septembre prochain.

« Lorsqu’on est dans l’espace politique, c’est pour œuvrer pour le bien être des populations », rappelle Bah Oury.

Cellou Dalein Diallo et ses alliés politiques dénoncent un manque de volonté du pouvoir d’Alpha Condé pour le respect des accords politiques, notamment la tenue des élections locales avant la fin de cette année.

Pour Bah Oury, l’objectif de ces opposants est ailleurs.

« Les accords politiques c’est du marchandage, c’est pour avoir des avantages à titre individuel. Ce n’est pas en tout cas pour faire respecter la loi. Les délégations spéciales c’est contre la loi ; la nomination des chefs de quartiers et districts c’est contre la loi, le fait de désigner seulement deux partis politiques dans la commission chargée de la distribution des cartes c’est aussi une violation de la loi », dénonce l’ancien exilé politique Bah Oury qui rappelle que les accords politiques ne sont pas au dessus des lois et la Constitution.

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Jeudi 14 septembre 2017 à 11:15

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS