Guinée : cette décision du gouvernement qui fera des "mécontents"…

Facebook icon Twitter icon
Enseignement supérieur

CONAKRY-Cette décision du gouvernement guinéen fera certainement des « mécontents » ! Les autorités ont pris la décision de ne pas orienter des étudiants dans les  Institutions d’Enseignements Supérieurs Privés en Guinée ! Mais déjà certains responsables des universités privées parlent de décision unilatérale visant à les « museler ».

Pour cette session 2017-2018, le ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé qu’aucune orientation ne sera faite dans les universités privées puisque les institutions publiques ont une capacité d’absorption exprimée à 25.000 places, a constaté Africaguinee.com.

Au micro d’un de nos reporters, le Secrétaire général du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a indiqué, que vu le faible taux d’admission au bac (23.656) il a été décidé que tous les admis soient orientés dans les institutions d’Enseignements publiques.

‘’Nous avons 23.156 admis au Baccalauréat, l’an dernier nous avions plus de 32.000 admis sur ce nombre, 25.135 étudiants ont été orientés dans les institutions d’enseignements supérieurs publiques, contre 5623 dans les institutions d’Enseignement privés et 3820 dans les écoles professionnelles de type B public. Ce nombre va être absorbé par les institutions publiques qui a déjà une capacité exprimée de 25.000 places (…)’’, a expliqué Docteur Binko Mamady Touré.

Pour le secrétaire général de ce département, il ne faut voir cela d’un mauvais œil. Selon lui, ce sont les reformes qui sont en cours et qui l’exigent. ‘’ Le plus souvent c’est l’interprétation qui fait défaut mais cela ne veut pas dire que les étudiants qui étaient en première année ne vont pas continuer en deuxième année et ainsi de suite’’ a-t-il précisé.

Cette annonce officielle de ce cadre du ministère de l’enseignement supérieur intervient alors qu’une crise de confiance existe déjà entre ledit département et ces institutions  privés en ce qui concerne  l’orientation pour cette session 2017-2018.

Au sortir de cette rencontre, un des membres de la Chambre représentative de l’enseignement supérieur Privé (CRESUP), qui s’est confié à notre reporter a indiqué que cette décision ‘’unilatérale’’ est  prise contre les universités privées.  Selon notre interlocuteur  une rencontre est prévue entre tous les membres du CRESUP pour de nouvelles dispositions. 

Affaire à suive…

BAH Boubacar  LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tel : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Dimanche 10 septembre 2017 à 13:38

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi