Guinée : Pivi, Thiegboro, Mathurin "protégés" par Alpha Condé ?

Facebook icon Twitter icon
Affaire 28 septembre 2009

CONAKRY-Alors que le septième anniversaire du massacre du 28 septembre 2009 approche le chef de l’Etat guinéen continue de garder des personnes inculpées par la justice dans son administration.

Le maintien dans leur fonction des colonels Claude Pivi dit Coplan, ministre en charge de la sécurité présidentielle qui a fait profil bas depuis un certain temps,  Moussa Thiegboro Camara, patron de l’agence chargée de la lutte contre la drogue, la criminalité et le grand banditisme, un service rattaché à la présidence, le Général Mathurin Bangoura gouverneur de la ville de Conakry, en est une parfaite « illustration ».

Malgré leur statut d’inculpés, ce trio garde encore la confiance du Président Alpha Condé. Un « deux poids deux mesures » souvent dénoncé au sein de l’opinion, d’autant plus que d’autres inculpés croupissent en prison. C’est le cas du commandant Toumba Diakité. Mais le Chef de l’Etat trouve une explication : « Inculpé ne veut pas dire coupable », rétorque le dirigeant guinéen. Les protège-t-il? On serait tenté de répondre par l'affirmative.

Au moins 150 civils ont été tués, une centaine de femmes violées le 28 septembre 2009 au stade de Conakry, selon une enquête de l’ONU, lors d’un grand rassemblement politique appelé par les forces vives, qui protestaient contre la volonté de l’ancien chef de la junte à se présenter aux élections présidentielles de 2010. 

Moussa Dadis Camara chef de la junte à l’époque des faits, a été inculpé mais vit en exil forcé à Ouagadougou. Alors que le ministre de la justice multiplie les déclarations de bonnes intentions quant à l’ouverture du procès avant fin 2017, il n’en demeure pas moins que pour l’heure aucun acte majeur n’est encore visible indiquant que cette échéance pourrait être respectée.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 08 septembre 2017 à 21:05

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi