Guinée-Chine : des interrogations sur "un accord de 20 milliards Us" signé par Alpha Condé…

Facebook icon Twitter icon
Economie

CONAKRY- L’accord de financement (20 milliards de dollars Us) signé mardi dernier entre la Guinée et la Chine suscite des interrogations ! Alors qu’il prévoit notamment des financements pour la construction d’infrastructures contre des ressources minières couvrant une période de 20 ans, dans les rangs de l’opposition on s’interroge.  

« On apprend que c’est un accord mixte qui contient des prêts et des dons. Mais on ne sait ce qui représente des prêts, quelles sont les conditionnalités, le taux et les modalités de remboursement ainsi que tous les éléments de contrepartie. Les dons aussi on ne sait pas la définition qu’on leur donne. Il y a autant d’interrogations comme ça », s’interroge François Bourouno, responsable de communication du PEDN, parti dirigé par l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté.

Le Ministre d’Etat guinéen chargé des partenariats publics-privés, Dr Ibrahima Kassory Fofana, a assuré que cet accord permettra à la Guinée de développer de nombreuses infrastructures, notamment routières et universitaires. En contrepartie, la Guinée livrera ses mines situées au Nord aux entreprises chinoises. Mais l’opposition s’interroge.

« Avant l’annonce de ce fond de 20 milliards, le ministre Yéro Baldé avait déjà annoncé un accord conclu avec les chinois pour la construction de quatre universités. Au même moment dans le montant annoncé par Monsieur Kassory nous apprenons la construction de quatre universités. Est-ce les mêmes ? Est-ce que le paquet global inclus la mise en valeur de Simandou ? Nous savons que les chinois sont en train de négocier avec le Gouvernement guinéen sur un projet pour l’autoroute Conakry-Kindia. Les négociations coincent sur des aspects stratégiques. Est-ce que l’accord inclus cela aussi ? Il y a autant d’éléments sur lesquels il faut avoir des précisions », prévient le responsable de communication du parti dirigé par Lansana Kouyaté.

M. Bourouno ajoute que même si le PEDN n’a pas de problème à priori sur le montant des 20 milliards de dollars annoncé, il avertit toutefois qu’ils seront très regardants quant à la capacité de la Guinée à transformer cet argent en réelle infrastructures de développement.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Jeudi 07 septembre 2017 à 19:54

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi