Lansana Kouyaté : "L’union de l’opposition est nécessaire mais…" (Interview exclusive)

Facebook icon Twitter icon
Interview
Lanana Kouyaté
Lanana Kouyaté

CONAKRY- Longtemps sous silence, Lansana Kouyaté, le leader du parti de l’espoir pour le développement national vient de s’exprimer. Loin de Conakry depuis plusieurs mois, l’ancien Premier Ministre guinéen suit de près l’actualité politique de son pays. Les dernières nominations dans le Gouvernement de Mamady Youla, l’union de l’opposition face à Alpha Condé, les prochaines consultations électorales, M. Lansana Kouyaté donne son avis. Exclusif !!!

 

AFRICAGUINEE.COM : Monsieur Kouyaté, quelle analyse faites-vous des récentes nominations dans le Gouvernement dirigé par Mamady Youla ?

LANSANA KOUYATE : Je n'ai pas grand chose à dire sur ces nominations dans le Gouvernement "dirigé par le Premier Ministre Mamady Youla". Combien de remaniements ont eu lieu depuis les 7 dernières années ? Les remaniements sont devenus un palliatif aux problèmes quotidiens des Guinéens. Chaque fois qu'il y a question de résultats l'on congédie des Ministres pour leur en faire porter le chapeau alors que le problème est ailleurs.

Certains observateurs estiment que ce Gouvernement a montré ses limites. Partagez-vous cet avis ?

Ces observateurs ne me semblent pas équitables. Tout Gouvernement montrera ses limites s'il ne dispose pas d'un programme et d'un plan d'action s'insérant dans une vision globale sur là où l'on devrait mener le pays. Ce Gouvernement tout comme les précédents, en manque cruellement. Il ne sert à rien de blâmer l'équipage lorsque le capitaine ne dit ni ne sait le cap et le mode opératoire.

Si le Président Alpha Condé le souhaitait, le PEDN participerait-il à un Gouvernement d’union nationale ? 

Les Gouvernements d'union nationale sont destinés à baisser les tensions à moins qu'ils ne servent à compromettre tous les partis. A quoi servirait la participation à un Gouvernement d'union si le mode de gestion et de gouvernance ne changeront pas ? Le PEDN est sûr qu'ils ne changeront pas. L'idée au sommet de l'Etat étant imbibée d'un centralisme plus que jacobin, ne laissant aucune marge aux ministres. Dans cette conviction je ne crois pas que le PEDN participera à un Gouvernement d'union. Le RPG est aux affaires, qu'il continue d'appliquer sa politique loin des promesses de campagne. Cela a le mérite de la clarté.

L’actualité politique reste marquée par la mise en place du FAD (Front pour l’Alternance pour la Démocratie) et le changement intervenu à la tête de la CENI. Quel est votre avis sur ces deux sujets ?

Bienvenue au Front pour l'Alternance pour la Démocratie (FAD). Le sigle est nouveau mais les membres ne le sont pas.

Quant au changement intervenu à la CENI, le PEDN estime que ce changement n'est que superficiel. Ce n'est pas que la tête qui devrait être remplacée, c'est tout le corps. Encore une fois l'on se limite au minimum du minimum.

Quelle est la position du PEDN sur la question de « réunification » de l’opposition ?

Il fut un temps où l'opposition était unie avec un pourcentage représentatif. Pourquoi a-t-elle éclaté ? Il faut en faire le diagnostic pour éviter les mêmes erreurs. Le PEDN estime que l'union de l'opposition est nécessaire. Mais son utilité se joue sur la sincérité de son combat sans faux semblant. L'égotisme est le pire poison pour un groupe qui se voudrait harmonieux. Avant toute union il faut aller au fond des sujets touchant à la constance des positions communément adoptées. Vous savez à quoi je fais allusion

Ce mercredi 23 août 2017 l’administration Trump a annoncé des sanctions contre certains pays dont la Guinée. Que faut-il faire à votre avis ?

Le Gouvernement Guinéen doit tout faire pour que le pays ne soit pas frappé de sanctions qui pourraient lui être préjudiciables. Pour ce faire il conviendrait de savoir exactement ce qui a été ou est reproché à nos concitoyens vivant sur le sol Américain. Les juristes connaissent bien la formule grecque " LOCUS REGIT ACTUM" la loi du lieu régit l'acte. Si ce qui leur est reproché est avéré, l’intérêt de l'Etat Guinéen est d'accepter leur retour au pays. S'ils ne sont coupables de rien alors la voie diplomatique est la meilleure pour discuter avec le Gouvernement Américain pour que ceux qui sont en situation régulière soient protégés

Au PEDN comment se prépare les prochaines consultations électorales ?

Depuis sa création en 2009, le PEDN s'est présenté aux 3 élections qui ont été organisées, subissant à chaque fois, des fraudes massives tout juste pour indiquer qu'il est un petit Parti. Ceux qui nous affligent aujourd'hui ont subi hier les mêmes pratiques anti- démocratiques. Le peuple de Guinée témoins des flagrantes injustices saura écrire un jour la vraie histoire ; C'est pourquoi notre parti se préparera pour toute élection où se joue le destin de notre démocratie. La vérité finira par triompher du mensonge. Cela vaut dernier mot 

 

Entretien réalisé par SOUARE Mamadou Hassimiou

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 11

 

Créé le Jeudi 31 août 2017 à 12:08

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi