Guinée : vers la pacification des zones minières…

Facebook icon Twitter icon
Société

CONAKRY-La coopération allemande pour le développement (GIZ) s’implique dans la gestion et la prévention des conflits dans les localités minières en Guinée. Dans cette optique, elle vient en appui aux structures déconcentrées et décentralisées dans les zones minières afin que celles-ci puissent mieux jouer leur rôle dans le maintien d’un climat apaisé entre toutes les parties prenantes du secteur extractif.

Sous l’impulsion des départements de l’Administration du territoire, des Mines de la Géologie, un atelier de concertation financé entièrement par le GIZ s’est ouvert ce jeudi 10 août 2017à Conakry. Il réunira pendant deux jours les membres de l’observatoire national des Comités de Concertation dans les Localités Minières (CCLM). A l’issue de cette réunion, les participants devraient pouvoir sortir des propositions assorties d’un plan d’actions pour les six prochains mois.

Le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation qui a présidé l’ouverture de cet atelier a expliqué les raisons qui ont amené le Gouvernement guinéen à mettre en place l’observatoire national des Comités de Concertation dans les Localités Minières (CCLM).   

« On ne le dira jamais assez, le plus gros des ressources de l’Etat c’est à partir des Mines. Mais il se trouve malheureusement que des incompréhensions sont notées par-ci par-là à travers le pays, essentiellement aux lieux où exercent les sociétés minières, des conflits éclatent paralysant ou des fois même supprimant l’activité minière. Au-delà de l’investisseur qui était venu confiant en la Guinée en mobilisant de fortes ressources, les recettes de l’Etat prennent un coup, l’investisseur désenchanté est obligé de plier ses bagages s’il le peut parce que très souvent c’est dans la fumée qu’il s’en va et voilà on est en face du gâchis, privant les populations locales de leur futur que l’on pouvait estimer heureux », a indiqué le Général Bouréma Condé.  

Le ministre Condé a également expliqué que c’est en réponse à cette préoccupation majeure que le service des relations communautaires du département des Mines et de la Géologie a initié sous l’impulsion du Ministre de tutelle ce travail de responsabilisation des populations autochtones par rapport à l’avenir des relations entre les sociétés minières et les citoyens à la base.

Attentes…

L’observatoire national et les comités de concertation des localités minières doivent être en amont des crises éventuelles et chercher par les voies les plus pacifiques à les enrayer pour que le travail des sociétés puisse se dérouler sans difficultés et ni regret. « Mon collègue des Mines et moi avons cosigné le document qui officialise ces structures et leur fonctionnement sur toute l’étendue du territoire national. Le Gouvernement attend d’elles que plus jamais une société minière ne soit là pour contempler ses installations et ses équipements vandalisés et détruits. Le Gouvernement place tout son espoir en elles pour résoudre efficacement les conflits entre les sociétés minières et les populations locales », a lancé le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

Le responsable de l’exécution du projet gouvernance régionale du secteur extractif à la GIZ a indiqué que « le Projet de gouvernance du secteur extractif en Afrique de l’Ouest accompagne dans l’union du fleuve Mano les Etats, la société civile et le secteur privé minier guinéen afin que chaque acteur puisse jouer son rôle pour une exploitation minière apaisée. C’est dans ce sens que nous appuyons le service des relations communautaires et du contenu local qui a mis en place dans les zones minières des comités de concertation dans les localités minières », a affirmé Mamadou Alpha Diallo.

Elhadj Aboubacar Fofana, membre du CCLM de Sangarédi participant s’est engagé à mettre en application les recommandations qui seront issues de la rencontre dans les localités minières, tout en sensibilisant les populations de sa localité sur le maintien de la paix dans les localités minières.

 

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tél. : (00224) 655 311 112

Créé le Vendredi 11 août 2017 à 15:14

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS