En Guinée, l’hôpital RUSAL lance la vaccination contre la fièvre Ébola au moyen d’un médicament de fabrication russe

Facebook icon Twitter icon
Communiqué de presse

Conakry, le 9 août 2017 – Société Unie RUSAL (code commercial 486 sur la bourse de Hong Kong, RUSAL/RUAL sur Euronext, RUALR sur la bourse de Moscou), l’un des plus grands producteurs d’aluminium au monde, et le Ministère russe de la santé annoncent le début des tests post-homologation du vaccin russe «GamEvak Сombi» en République de Guinée.

Plus d’un millier de volontaires seront vaccinés au cours de ces tests qui seront menés sur le site du Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS), construit par RUSAL dans la province de Kindia. Le programme de ces tests consiste en une vaccination de bénévoles et un suivi pendant un an de leur santé et du développement de leur immunité. Le succès des résultats de ces tests permettront l’utilisation d’un médicament russe pour la prévention contre l’Ébola à travers le monde. Pour organiser et coordonner ces tests post-homologation du vaccin russe, le Ministère de la santé de la République de Guinée a créé le Comité national de suivi de l'essai vaccinal, présidé par le chef de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Dr. Sakoba Kéita.

Le vaccin « GamEvak Combi » a été confectionné par le Centre fédéral de recherche en épidémiologie et en microbiologie  N.F. Gamaleya. Le médicament a été développé sur ordre du Président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine qui avait été sollicité fin 2014 par le Président de la République de Guinée, Alpha Condé. Le vaccin a été créé via une méthode biotechnologique sans utiliser le virus pathogène de la fièvre Ébola. La base du vaccin est constituée d’un matériel génétique contenant un adénovirus et le virus de la stomatite vésiculaire sans danger pour l’homme et dans lequel un gène contenant des informations sur la structure de la glycoprotéine du virus Ébola a été introduit. Les tests précliniques et cliniques sur le vaccin ont confirmé qu’il était sans danger et plus efficace pour stimuler l’immunité que ceux fabriqués ailleurs. En outre, l’un des principaux avantages du vaccin russe est sa facilité de conservation: on peut transporter le médicament «GamEvak Combi» en le maintenant à une température de -16 degrés Celsius, alors que ceux fabriqués ailleurs exigent le maintien de la température à moins de -60 C, ce qui est difficile à mettre en œuvre dans les conditions climatiques africaines.

Le médicament a été enregistré en Russie fin 2015 et a été présenté à Genève le 15 février 2016 aux dirigeants de l’Organisation mondiale de la santé. Jusqu’ici, le médicament a été inoculé à des médecins russes et à d’autres professionnels qui doivent se rendre dans des régions où il existe un risque élevé d’infection par le virus Ébola. La confirmation de l’efficacité du vaccin dans les tests post-homologation permettra l’utilisation du vaccin dans le monde entier pour prévenir la propagation de la fièvre mortelle.

Vladislav Soloviov, le PDG de RUSAL, a déclaré: « La vaccination en Guinée est une contribution importante de la Fédération de Russie dans la lutte contre la fièvre Ébola et donne l’espoir à toute l’Afrique de l’Ouest que, grâce à ce médicament russe, la menace de ce virus mortel sera un jour abordée comme un problème du passé. Depuis 2014, la Russie et RUSAL ont soutenu la Guinée dans la lutte contre l’Ébola et, grâce à nos efforts combinés, nous avons réussi à obtenir des résultats tangibles et à freiner la propagation de l’épidémie dans ce pays. Notre coopération s’est avérée être une expérience réussie dans la mise en œuvre des principes de partenariat public-privé dans la résolution de problèmes sociaux importants ».

La vaccination et l’examen de suivi des résidents guinéens auront lieu au Centre de recherche en épidémiologie-microbiologie et des soins médicaux (CREMS), construit par la société RUSAL en pleine épidémie d’Ébola. Ce centre n’a pas d’équivalent en Afrique de l’Ouest en matière d’utilisation de hautes technologies et de systèmes de sécurité biologique. Le centre a été créé en tenant compte de toutes les recommandations d’organisations humanitaires internationales et est doté d’équipements médicaux et de laboratoire modernes. Les investissements de RUSAL dans la construction du CREMS s’élèvent à plus de 10 millions de dollars. Durant l’épidémie d’Ébola,  le centre a affiché les meilleurs chiffres en matière de guérison en Guinée : 62,5% des patients du CREMS avec un diagnostic confirmé d’Ébola ont été traités avec succès. Actuellement, le CREMS est le principal centre d’étude et de prévention des maladies infectieuses en Guinée, ainsi que le centre de formation des épidémiologistes du pays.

RUSAL opère en République de Guinée depuis 2001. Elle est l’un des plus grands investisseurs étrangers dans ce pays. En Guinée, RUSAL possède la Compagnie des Bauxites de Kindia (CBK), ainsi que l’usine de bauxite et d’alumine Friguia. De plus, RUSAL continue la mise en œuvre d’un projet visant à développer le plus grand gisement mondial de bauxite de Dian-Dian dans la région de Boké.

Informations sur la société

RUSAL (www.rusal.ru) est le leader mondial du secteur de l’aluminium. En 2016, la société représentait environ 6,2% de la production mondiale d’aluminium et 6,5% de la production mondiale d’alumine. La société emploie environ 61 000 personnes. RUSAL est présent dans 20 pays du monde sur 5 continents. La société vend ses produits principalement sur le marché européen, en Amérique du Nord, en Asie du Sud-Est, au Japon, en Chine et en Corée. Les actions ordinaires de RUSAL sont négociées à la bourse de Hong Kong (code commercial 486). Les certificats mondiaux représentatifs d’actions ordinaires de RUSAL sont négociés sur la plate-forme professionnelle d’échange Euronext de Paris (selon le Règlement S, le code commercial est RUSAL; selon la Règle 144A, le code commercial est RUAL). Les actions ordinaires de RUSAL et les certificats de dépôt russes émis sur les actions de la société sont négociés à la bourse de Moscou (codes commerciaux RUAL et RUALR, respectivement).

Créé le Jeudi 10 août 2017 à 10:13

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS