Casse de Demoudoula : le sentiment ‘’d’injustice’’ renforcé chez les déguerpis de la zone (vidéos)

Facebook icon Twitter icon
Déguerpissement à Démoudoula

CONAKRY- C’est sans nul doute l’actualité qui a retenu l’attention de l’opinion durant le mois de Juillet dernier ! Les démolitions des habitations dans le quartier Demoudoula suscite encore des vagues de réactions et d’indignation.

Comme nous vous le démontrions dans nos précédents articles, la vaste campagne de démolition des bâtisses dans la zone de Demoudoula continue de plus belle.

 

Pour les rares citoyens qui reviennent sur ces ‘’champs de ruine’’, la consternation et le sentiment ‘’d’injustice’’ sont palpables.

Alors que le Gouvernement guinéen s’est engagé à déclencher une procédure de dédommagement de tous les citoyens qui ont été touchés dans ce vaste programme de déguerpissement, certaines victimes réitèrent  les accusations envers les autorités du pays qu’ils accusent  d’avoir fait du ‘’deux-poids deux mesures’’.

C’est le cas de Mamadou Diallo, qui cite nommément une des pontes du système Alpha Condé qui habite dans une villa cossue à quelques encablures du domaine démoli de Demoudoula. Il s'agit de la résidence du Ministre Kiridi Bangoura, actuel Secrétaire Général à la Présidence de la République.

En dépit de cette action d’envergure de la part de l’Etat guinéen , dans un communiqué publié récemment, Louceny Camara, ministre de la Ville et de l’Aménagement du territoire a invité tous les détenteurs de propriétés dont les réalisations sont touchées dans le cadre des opérations de démolition des constructions illégales dans la forêt classée de Demoudoula, à les déposer à son cabinet dans les meilleurs délais pour des fins de vérification.

La cuvette de Demoudoula  enfouie entre les collines du quartier Nongo et de Nassouroullaye est située dans la commune de Ratoma. Patrimoine non bâti de l’Etat, cette zone bordée par une grande rivière abrite plusieurs stations de pompage de la Société des eaux de Guinée (SEG), menacées de pollution et de disparition.

Merci de voir la vidéo de l’intervention d’un habitant de Demoudoula et du constat de notre reporter sur le terrain.

 

BAH Boubacar LOUDAH

Pour Africaguinee.com

Tél. : (+224) 655 31 11 13

 

Créé le Jeudi 03 août 2017 à 10:19

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi