Obésité : bientôt un traitement contre la faim ?

Facebook icon Twitter icon
Santé

Le cerveau contrôlerait la faim par l’action de deux types de neurones enfin identifiés par les chercheurs.

Toujours faim ? Ce pourrait être la faute à deux sortes de neurones impliqués dans cette sensation, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Cell. Ces deux types de cellules identifiées, situées dans le noyau du raphé dorsal (DRN), pourraient devenir des cibles potentielles pour de nouveaux médicaments pour traiter l’obésité. Ils contrôleraient les signaux de la faim qui stimulent la consommation de nourriture.

Les chercheurs de l’Université Rockefeller aux Etats-Unis ont mené une étude avec des souris pour comprendre comment le cerveau était impliqué dans la faim. Ils ont observé le cerveau des cobayes alors qu’ils étaient trop alimentés et en temps normal. Les scientifiques se sont rendu compte que deux groupes de neurones sont impliqués dans le comportement alimentaire et la régulation de l’appétit et que leur modulation a des effets opposés sur l’alimentation. Les neurones DRG Vgat augmentent la faim, alors que les neurones DRN VGLUT3 la suppriment. En stimulant ces neurones chez des souris obèses, les chercheurs ont réussi à stopper la faim des rongeurs et à leur faire perdre du poids.

UN MÉDICAMENT CONTRE LA FAIM ?

Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives de recherche pour déterminer exactement comment le cerveau contrôle la faim et suggèrent que les médicaments conçus pour activer ou inhiber les neurones pourraient être efficaces dans le traitement de l’obésité et la prévention de ses troubles connexes, tels que le diabète et l’hypertension.

«L’obésité est généralement associée à la résistance à la leptine», explique Jeffrey Friedman, chef du laboratoire Rockefeller de génétique moléculaire. « Et nos données récentes suggèrent que la modulation de l’activité de neurones spécifiques avec des médicaments pourrait contourner la résistance à la leptine et fournir un nouveau moyen de réduire le poids corporel ».

Source: Top Sante.com

Créé le Mercredi 02 août 2017 à 19:44

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS