Guinée : le Gouvernement hausse le ton contre deux responsables de l’UFDG…

Facebook icon Twitter icon
Gouvernement
Mamady Youla, Premier Ministre de la Guinée
Mamady Youla, Premier Ministre de la Guinée

CONAKRY- Le Gouvernement guinéen a exprimé son « indignation » suite aux propos tenus par deux hauts responsables du principal parti d’opposition.

« Le Gouvernement guinéen s’indigne et s’inquiète des déclarations à caractère ethnique de deux hauts responsables de l’UFDG faisant état de prétendues discriminations dans l’administration publique de notre pays. Le Gouvernement est particulièrement préoccupé par les déclarations de Monsieur Chérif Bah, Vice-président de l’UFDG puis de Monsieur Ousmane Gaoual Diallo, député et Conseiller politique du Président de ce parti », a réagi le Gouvernement guinéen à travers un communiqué dont copie est parvenue à notre rédaction.

Cherif Bah, l’un des vice-présidents de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a dénoncé la marginalisation de l’ethnie « peulh » au sein de l’administration publique.

Pour le Gouvernement guinéen, cette déclaration est « irresponsable » et infondée.

« Le Gouvernement rappelle que les déclarations ou les commentaires à caractère ethniciste, raciste, xénophobe ou religieux, sont proscrits par la Constitution guinéenne. Ainsi que le précise l’article 3 de notre Constitution, les partis politiques ne doivent pas s'identifier à une race, une ethnie, une religion ou une région », a rappelé le Gouvernement guinéen.

Le Gouvernement guinéen dit se réserver le droit de faire appliquer la loi dans toutes ses rigueurs contre ceux qui « agissent en violation des disposition constitutionnelles ».

 

Ahmed Tounkara

Pour Africaguinee.com

Créé le Lundi 31 juillet 2017 à 12:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi

TAGS