Guinée : Dr Ossou Fofana "titille" le FAD et "répond" à Bouréma Condé…

Facebook icon Twitter icon
Manifestations

CONAKRY-Le vice-président de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) vient de répondre au ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Général Bouréma Condé à propos des manifestations de rue projetées par l’opposition. Ce proche de Cellou Dalein Diallo estime que la reprise des travaux du comité de suivi du dialogue n’est qu’une diversion visant à retarder encore l'organisation des élections.

"On a besoin ni du comité de suivi, ni de se retrouver à nouveau autour de la table pour organiser des élections. Les élections s'organisent à bonne date. Tout ça est créé pour amuser la galerie, pour donner un alibi à Monsieur Alpha Condé, pour refuser l'organisation des élections dans ce pays », estime Dr Fodé Oussou Fofana, alors que le ministre Bouréma Condé a averti que les problèmes ne se résolvent pas dans la rue en Guinée.

Nous n'avons absolument rien obtenu

Dans une déclaration, le front pour l’alternance démocratique, l’aile détractrice des manifestations au sein de l’opposition, estime que la situation a évolué de manière significative (…). De ce point de vue, le FAD soutient que dans le contexte politique actuel, au regard des progrès enregistrés ces dernières semaines dans le processus de mise en œuvre des dispositions du dernier accord, les manifestations projetées en mai dernier deviennent pour l'instant sans objet. « Non », rétorque le chef de file des libéraux-démocrates, mettant au défi celui pourra apporter la preuve contraire.

« Je pose la question, qu'est-ce que nous avons obtenu au tour de la table avec Monsieur Alpha Condé ? Nous n'avons absolument rien obtenu, aucun point n'a été réglé. Premièrement, on n’a  pas de loi sur la CENI, on n’a pas de fichier électoral, personne ne sait quand est qu'on va corriger le fichier électoral,  on n’a pas de code électoral, le code est sortie de la cour constitutionnelle, personne ne sait qu'est-ce que Alpha veut en faire, l'indemnisation des victimes n'est pas réglée », soutient l’opposant.

Prendre des cours chez Macky Sall

« Ce ne sont pas des promesses que nous attendons, ce sont des actes… nous allons manifester. Et cette manifestation s’étendra sur toute le territoire national si on ne donne pas la date des élections communales et communautaires » prévient M Fofana demandant au président Alpha Condé d'aller prendre des cours chez Macky Sall parce que selon lui, au Sénégal, y a pas de rencontres ou de comité de suivi pour organiser des élections.

Scenario Congolais ?  

Le vice-président de l’UFDG soupçonne le Président Alpha Condé d’avoir un agenda caché similaire à celui du scenario congolais. C’est-à-dire repousser les élections jusqu'en 2020 pour provoquer un cafouillage pouvant le maintenir au pouvoir au-delà de la légalité.

A suivre…

Diallo Boubacar 1

Pour Africaguinee.com

Tel : (00224) 655 311 112

Créé le Mardi 11 juillet 2017 à 18:57

Facebook icon
Twitter icon
Google icon

Nous vous proposons aussi